• 907 - Suite10 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

     

    C'était en 2018 ! 

    [Pour donner une idée de ce qu'est le Chemin aux futurs marcheurs !]

    La Suite.. 20 jours après le départ de Sainte Anne d'Auray (56) 

    898 - Suite1 de - Notre Chemin vers St Jacques, son récit et ses anecdotes - !

     

    22 avril 2018 - C’est dimanche et nous avons des kilomètres à parcourir ce jour-là alors après le petit-déjeuner nous nous préparons à partir avec Gilles et Monique, nos gentils hôtes, qui proposent de nous accompagner pendant la première heure.

    907 - Suite10 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Evidemment, nous trouvons cela très sympathique et après avoir fait quelques courses et quitté Chantonnay, nous marcherons ensemble, JF derrière avec Gilles et moi devant avec Monique, sur presque 6km avant de se quitter à 10h15 exactement. C’est la première fois et la dernière d’ailleurs, que des hospitaliers nous accompagnent ainsi, c’est une chouette idée !

    907 - Suite10 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous reprenons notre Chemin pendant que nos hôtes rebroussent le leur et très vite nous rencontrons un couple de baliseurs de la Fédération Française de Randonnée, très contents de nous voir et avec qui nous échangerons quelques mots ! Et puis, quelques kilomètres plus loin, ce sera un autre couple que nous croiserons, mais cette fois, c’est un frère et une sœur qui randonnent de St Jean d’Angély à Nantes. Ils ont un camping-car et une voiture pour la logistique et marchent sans sac. C’est un peu compliqué mais ils font cela tous les ans. Nous discutons avec entrain et notre Chemin les impressionnera ! À l’heure du pique-nique nous nous installerons dans un sous-bois qui se trouve en contrebas d’une retenue d’eau. L’endroit est assez chouette et nous prendrons un peu de temps avant de repartir.

    907 - Suite10 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    907 - Suite10 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    907 - Suite10 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Après 22km650 nous arrivons à 16h50 au Boutet, un petit hameau à l’orée d’un bois dans lequel nous devons trouver notre gîte du soir. C’est un couple âgé qui nous ouvre leur porte et qui nous offre des rafraîchissements avant de nous mener à notre chambre. La salle d’eau jouxte celle-ci et nous sommes contents de nous poser un peu, avant de redescendre. La mauvaise surprise sera l’impossibilité de se connecter à Internet, ce qui ne permettra pas ce soir-là d’envoyer les photos du jour à la famille ni sur FB. Le dîner avec nos hébergeants sera délicieux, dans une ambiance rurale cette fois, ce qui ne sera pas déplaisant. C’est tout l’intérêt de faire ce genre de halte aléatoire. Le suspense de l’accueil reste entier à chaque fois mais, quelque soit le cadre, celui-ci est rarement décevant.

    907 - Suite10 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-   907 - Suite10 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    Après une bonne nuit et un petit-déjeuner copieux, la gentille dame nous donnera quelques victuailles pour le déjeuner, car nous ne trouverons aucune alimentation sur notre Chemin ce jour-là, 23 avril, nous prévient-elle. Nous la quitterons pour aller retrouver notre Chemin et nous appellerons en Visio notre fifille pour souhaiter les 3 ans de notre petit-fils Alban, une fois la connexion retrouvée ! Partir ainsi pendant plusieurs mois nous prive forcément de quelques réjouissances familiales, mais heureusement, la technologie est là pour contrer ce manque. Arrivés à la hauteur du Château du Plessis le Franc sur la commune de Saint Laurent de la Salle, nous ferons encore un brin de causette avec un ancien jacquet qui a fait la partie Portugaise du Chemin, entre Porto et Santiago.

    907 - Suite10 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    907 - Suite10 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    907 - Suite10 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Alors que plus tard nous pique-niquerons de nos victuailles improvisées sur la marche d’un transformateur, deux sœurs passeront devant nous sur la route. Elles cherchent elles aussi un endroit pour s’asseoir. À la retraite, elles sont parties de Clisson et vont tenter elles aussi d’aller jusqu’à Santiago d’une traite. Nous les retrouverons plusieurs fois dans la journée et principalement à la fin de notre parcours du jour alors que le terrain est devenu beaucoup plus accidenté. Elles sont assises sur un banc et nous avoueront n’avoir rien trouvé pour s’asseoir depuis notre première rencontre. En effet, nous les avions croisées après notre pique-nique, elles déjeunaient à leur tour mais, debout ! Les laissant récupérer sur leur banc, nous continuons notre progression sur un Chemin devenu un sentier boueux et difficile.

    907 - Suite10 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    907 - Suite10 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  

    907 - Suite10 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    907 - Suite10 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    907 - Suite10 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  907 - Suite10 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Un cours d’eau ayant débordé sur le passage, nous serons obligés de grimper sur un talus pour pouvoir continuer. Puis nous descendrons alors vers la Vendée, la rivière qui traverse la région du même nom et nous terminerons par une montée sévère qui nous mènera à notre étape du soir, chez Emmanuel et Marie-Gabrielle Ménager à L’Orbrie.

    Photo du Net

    907 - Suite10 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    L’endroit est très beau car nos hospitaliers ont rénové les bâtiments d’une ferme-manoir pour en faire une immense maison familiale de vacances. Maintenant que la retraite est là, ils y habitent à l’année et se battent auprès de la mairie pour obtenir l’acquisition d’un manoir qui se trouve juste en face du leur. Leur projet est d’y accueillir des enfants trisomiques mais l’Association Nationale pour l’Intégration des Trisomiques 21 s’y oppose. Monsieur et Madame Ménager ont adopté un enfant trisomique alors qu’ils avaient déjà 4 enfants et c’est pourquoi ils ont à cœur de faire cet investissement pour se lancer dans cette aventure au profit de ces enfants déficients. Après avoir fait connaissance autour de rafraîchissements, nous irons nous préparer avant le dîner en famille. La conversation sera soutenue et pétillante tout le long du repas. La maîtresse de maison est entrepreneuse et très dynamique et nous nous sentirons presque chez nous, tellement elle nous mettra à l’aise en nous impliquant dans leur univers. Nous ne serons pas longs à nous endormir une fois la soirée terminée, cette journée ayant été assez sportive tout le long de nos 25km690 parcourus ! À suivre… le 5 janvier 2021 !

     

    907 - Suite10 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

     

     Clic sur la carte pour l'agrandir 

    907 - Suite10 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    Cumul : après 22 jours de marche = 398km330 

    Claire-Cerise  

    907 - Suite10 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

     

    « 906 - Suite9 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-C'est NOËL ! »

  • Commentaires

    11
    Lundi 4 Janvier à 18:57

    Je vous admire, tous ces kms parcourus en une seule journée, je traîne les pieds en faisant 8 kms, déjà. Mais vous vous étiez entraînés avant de partir, je sais ! bravo à vous deux. Et puis vous avez fait de chouettes rencontres.

    Je te renouvelle mes meilleurs voeux pour 2021, ayant déjà souhaité la nouvelle année sur facebook. Bon début d'année et je viendrai lire la suite de votre chemin vers St Jacques, dès qu'il sera en ligne. Bonne soirée et bises.

    10
    Jeudi 24 Décembre 2020 à 10:36

    bonjour Claire , ah oui sympa de faire un bout de chemin avec vos hôtes  , nous ça nous est arrivé avec des personnes inconnues et on a aimés ! , merci pour tes photos et cette nature , le chateau waouh et ce pont  !  et de beaux reflets  merci du partage gros bisous bon noel et fêtes de fin d'année  a+  profitez en bien  et prenez soin de vous ...

    Bébert vous souhaite un

      • Jeudi 24 Décembre 2020 à 21:48

        Merci Bébert, il y a des rencontres qui se font tout naturellement ! Belle Fête de Noël Bébert à vous deux ! GBizhous

    9
    Mercredi 23 Décembre 2020 à 08:41

    Des soucis avec mon ordi et le blog, donc pas très présente pour vous suivre sur le Camino, mais ton billet m'a vraiment fait rêver ! J'attends donc la suite avec impatience et vous souhaite à tous les deux de bonne fêtes de fin d'année. Plein de bisous.

      • Jeudi 24 Décembre 2020 à 00:07

        Coucou Monique, merci de me lire malgré tes ennuis d'ordi... j'essaye d'être assidue qt à moi pour avancer même en période des fêtes, car je suis loin de la fin du Chemin mais j'avance petit à petit ! GBizhous Monique et surtout Bon Noël avec les tiens ! 

    8
    Mercredi 23 Décembre 2020 à 08:18

    Bonjour d’Angers,
    Toujours plaisant à lire et à suivre sur Google Maps ... J'adore !
    Bonne journée … Bonnes fêtes de fin d’année … Amicalement … Claude …

    Confiné que je suis, ça va être un Noël Zoom visioconférence ...

      • Jeudi 24 Décembre 2020 à 00:03

        Merci Claude de tes compliments qui me font toujours plaisir bien sûr ! Je reviens de ton blog.. je t'ai mis un com.. tu verras, c'est amusant ! Confine bien et lorsque tu retourneras travailler.. salue mon ancien quartier de ma part wink2 ! GBizhous !

    7
    Mardi 22 Décembre 2020 à 14:49

     J'en ai eu très souvent des hôtes très charmants qui m'ont laissés de beaux souvenirs... j'ai même eu une fois, une confiance totale par des braves gens dans le Gers... qui m'ont laissé seul chez eux l'AM,  pour allé à la fête du village, ils chantaient dans l'église dans une chorale, le père, la mère et un fils qui vivait chez eux... Quand leur machine à laver c'est arrêtée... Alors qu'ils ne m'avaient rien demandé...je leur ai étendu leur linge dehors... et, à leur retour, ils m'avaient amenés des tas de friandises que j'avais mis dans mon sac à dos... et le soir, cela a été un repas royal à leur table... ils m'ont sorti des tas de choses...comme si j'étais un membre de leur famille ! En partant le lendemain matin... ils s'étaient tous levés très tôt pour déjeuner avec moi...à 6h30... et la mère m'avait dit : que j'avais été le meilleur pèlerin qu'ils aient accueilli jusque-là ! J'en avais presque les larmes aux yeux ! Ce sont des moments qu'on ne peut plus oublier ! 

     Que de merveilleux endroits qu'on rencontre sur ces formidables longs chemins... et que de découvertes le long de ces étapes ! Avant de partir à Compostelle... j'en rêvais... et, après 9 années et plus de 5 milliers de km ou je suis reparti avec mon sac sur le dos... j'ai finalement réalisé mon rêve de jeunesse... surtout en plein coeur de l'Espagne... du côté de Tolède, et de devenir un peu, un aventurier de grands chemins... en dormant même à la belle étoile, à même le sol... bien au chaud dans mon sur-sac de couchage ! Des moments exaltants de vie ! Dans ces moments-là, seul et perdu dans la nature dans la plus grande des solitudes... la voûte céleste me faisait presque peur... par sa profondeur... les nuits sans lune ! 

     Il n'y a que sur ces Grands Chemins que l'on peut vivre de telles Aventures ...

    Bonne Fêtes de Noël à vous deux !

    Gibert

      • Mercredi 23 Décembre 2020 à 23:29

        Bonsoir Gilbert, Oui les hospitaliers font partie des bons souvenirs. Certains ont réclamé des nouvelles plusieurs mois plus tard. Ce sont des contacts particuliers qui se font très vite parce qu'on est sur la même longueur d'onde en fait. On sent tout de suite s'ils reçoivent par amitié. En tout cas, cela donne envie de faire la même chose dans quelques temps.. Tu as marché sur bcp de Chemins.. Quant à nous nous avons commencé bcp trop tard et c'est bien dommage. J'ai dormi plusieurs fois à la belle étoile lorsque j'étais ado et ++, en Corse, en Andalousie et en Italie. C'est chouette comme expérience ! Joyeux Noël Gilbert ainsi qu'aux tiens ! Bizh.

    6
    Mardi 22 Décembre 2020 à 12:51
    De bien jolies photos. J'ai lu le début mais n'ai pas le temps de lire la fin, je prépare mon départ à Paris et les fêtes de Noël. je reviendrai plus tard. Bisous et joyeux Noël
      • Mercredi 23 Décembre 2020 à 23:13

        Merci Martine, Belle fête de Noël avec les tiens à Paris. GBizhous !



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :