• 921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

     

    C'était en 2018 ! 

    [Pour donner une idée de ce qu'est le Chemin aux futurs marcheurs !]

    La Suite.. 44 jours après le départ de Sainte Anne d'Auray (56) 

    898 - Suite1 de - Notre Chemin vers St Jacques, son récit et ses anecdotes - !  

     

    20 mai 2018 - Ce jour là, dimanche de Pentecôte, notre hospitalière Christine nous conduit à la messe à Peyrehorade où nous nous étions arrêtés la veille pour le déjeuner.

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Elle nous ramènera ensuite au refuge de Sorde-l’Abbaye pour que nous récupérions nos affaires car l’heure de poursuivre notre aventure est arrivée. Nous quittons Christine, Jean-Paul et Sorde-l’Abbaye à 10h45.

    Le refuge de Sorde

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Lavoir à la sortie de Sorde

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Le Gave-d'Oloron

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Plantation de Kiwi (clic)

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous laisserons les Landes et passerons dans les Pyrénées Atlantiques, 10mn avant de faire la pause pique-nique à Léren. Pour se faire,  nous nous arrêtons sur la terrasse d’un café où il n’y pas âme qui vive à l’entrée du village. À l’intérieur du café en revanche, il y a de l’ambiance occasionnée par un rassemblement familial probable. Nous demandons à la patronne si nous pouvons pique-niquer sur une des  tables de dehors. Elle nous donne son feu vert et nous sommes bien contents de pouvoir nous asseoir enfin. Après notre repas frugal et un bon café, nous sommes prêts à repartir car l’heure tourne et il nous faut avancer !

     921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    En cours de route, Jean-Claude nous téléphonera pour nous dire qu’ils sont arrivés,  lui et Jean-Baptiste, à Ostabat et que tout va bien ! Nous arriverons quant à nous à notre étape du soir à Arancou, juste pour le goûter !

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Cela tombe bien car une fête entre deux familles vient juste de se terminer dans le gîte municipal pour pèlerins. Le gîte (clic), ancienne ferme du XIIIème siècle a un nom «Bourthaïre d’Arancou » et une histoire :

    Clic pour ouvrir en grand 

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    La jeune femme qui nous accueille nous propose en guise de bienvenue, un plat rempli de truffes au chocolat gardé au frais dans le frigidaire ! Nous ne pensions pas manger ce genre de friandise sur le Chemin, mais ce fut une belle surprise gourmande qui d’ailleurs,  ne fera pas long feu ! La jeune femme termine de ranger le bâtiment avec une amie et puis, elle nous laissera pour nous permettre de nous installer.

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Valérie reviendra un peu plus tard pour nous proposer quelques victuailles, le village n’ayant aucun commerce. Sympa, elle nous ouvrira l’épicerie de dépannage qui se résume à une armoire, pour que l’on ait de quoi déjeuner le lendemain sur le Chemin et de quoi dîner à l’arrivée. 

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Après son départ, nous ressortirons pour aller visiter la petite église paroissiale ND de l’Assomption, au bout de la route, à l’écart du centre-bourg.

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    «C'était le prieuré-hôpital d'Arancou, dernière étape des pauvres et des pèlerins en terre gasconne, formation hospitalière type, autonome et sans dépendance monastique, constituée par l'hôpital, l'église et le cimetière, par la maison du prieur, prieur-curé de ND de l'Assomption, et par les donateries ou maisons de donats alentour, voués aux œuvres de l'hôpital". 

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Après cette visite, nous rentrerons pour aller dîner sur la terrasse.

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Et puis nous rejoindrons notre chambre d’un soir pour faire un somme bien mérité après nos 14km330 du jour.

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    Le lendemain 21 mai - Nous nous levons à 6h30, petit-déjeunons à 7h et prenons le départ à 8h. Nous sortons d'Arancou avant de se retrouver de nouveau au milieu de Dame Nature que nous trouvons bien verte et jolie. Les grands pins des Landes ont disparu de notre Chemin et nous apprécions de pouvoir admirer un paysage varié.

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Rapidement après Arancou, nous traversons le village de Bergouey qui expose fièrement sa Station Essence vintage,  nous projetant dans un passé déjà lointain.

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    De nouveau sur la route, nous croisons un troupeau de vaches et traversons un petit pont de pierre à la sortie duquel, se dresse fièrement une jolie chapelle à l’entrée du hameau de Viellenave.

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous la trouvons ouverte, ce qui nous étonne car en Bretagne, nos chapelles et églises sont pour la plupart fermées. Celle-ci, du XIIIème siècle, est sous le patronage de St Jacques le Majeur et, comme celle d’Arancou, elle était rattachée à un prieuré-hôpital. Tous ces signes nous confirment, si besoin en était, que nous sommes sur un des Chemins menant à Compostelle !

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Un peu avant le déjeuner nous arrivons à Garris. Les rues sont assez pentues pour arriver jusqu’à l’église St Félix, et encore plus pour rejoindre le restaurant que nous voyons de loin ! 

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

      921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Malheureusement, une fois là-haut, ce sera pour constater que l’ « Auberge Portalenia » est fermée. Nous ouvrirons deux boites de salades composées, achetées à Arancou la veille et nous nous installerons devant une des tables restées dehors.

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Il n’y a pas âme qui vive dans ce village et nous ne croiserons personne pendant tout le temps que nous y serons. Même le Fronton de Pelote basque est esseulé, ce qui est rare car c’est le sport régional au Pays-Basque. Lorsque l'occasion se présentera, nous nous arrêterons lors de nos passages dans les villages, pour regarder  quelques échanges, car tous ont leur Fronton ! 

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Après nos 18km890 parcourus, nous arrivons à Saint-Palais notre étape du soir. « A mi-chemin entre Bayonne et Pau, la ville est voisine de Saint-Jean-Pied-de-Port et très proche du Béarn comme l’architecture en témoigne. Sa présence sur les voies jacquaires de Vézelay (GR 653), du Puy (GR 65) et de Tours contribue à faire de Saint-Palais, un lieu d’échange et de commerce où il fait bon flâner ». 

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

     Nous nous posons à la terrasse du "Café de la Poste",  juste devant l’église Sainte-Marie-Madeleine.

    Images du Net 

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Et puis nous partons à la recherche de la Maison franciscaine de St-Palais (clic), juste au moment où les premières gouttes d’orage commencent à tomber ! Nous serons reçus par des hospitaliers sympathiques dans un grand bâtiment qui faisait partie autrefois du couvent des franciscaines. Pour accéder aux chambres du premier étage, il faut monter par l’extérieur un escalier métallique. Nous aurons une chambre pèlerin pour deux avec douches et sanitaires au bout du couloir.

    Image du Net   

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    En revanche, il n’y a pas de restauration sur place et nous serons obligés de ressortir pour nous restaurer. Nous ne trouverons qu’un seul restaurant ouvert en ce lundi de Pentecôte, et le plus renommé celui de l’ « Hôtel de la Paix ».

    Image du Net  

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Mais en attendant l’ouverture du restaurant, nous marcherons dans la ville et nous visiterons l’église...

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Le dîner au Restaurant de la Paix sera bon, cher mais peu copieux et nous retournerons dans notre refuge assez vite ensuite. Nous passerons la soirée à écrire nos comptes-rendus respectifs avant de partir au pays des rêves ! À suivre… 

     

    910 - Suite13 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

     

     Clic pour agrandir  

    921 - Suite22 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Cumul : après 46 jours de marche = 920km670  

    Claire-Cerise   

    910 - Suite13 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

     

    « JOYEUSES PÂQUES 2021 !922 - Suite23 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- »

  • Commentaires

    20
    Lundi 12 Avril à 22:59

    Re-bonsoir Claire-Cerise,

    Oh la belle dentelle de l'araignée, oh le troupeau de vache sur la route ! Voilà des clichés qu'on aimerait voir plus souvent ! la belle campagne française ! Visite de ces deux belles églises, la dernière est magnifique avec ses voutes peintes. Encore une bien belle étape. Allez on vous laisse vous reposer jusqu'à la prochaine étape. Bise charentaise. marie

    19
    Lundi 12 Avril à 19:52
    philae

    que du bonheur cordialement

    18
    Dimanche 11 Avril à 11:51

    Ah qu'ils sont beaux ces lavoirs.

    J'adore l'enseigne du marcheur et la sculpture sur le mur.

    Merci du partage, bon dimanche.

      • Dimanche 11 Avril à 23:22

        Coucou Petite-Jeanne, Oui ce lavoir est magnifique ! Il en reste encore beaucoup dans certaines régions, notamment en Bretagne ! Je vois que tu as des goûts artistiques ! GBizhous à toi !

         

    17
    Samedi 10 Avril à 11:39

    Coucou Claire,
    La variété des environnements rencontrés au fil de cette épopée est d'une très grande diversité et d'une très grande richesse. 
    Merci à toi pour tous ces partages.
    Bises et bonne journée. Ici, fin du gel et retour de la pluie.

      • Dimanche 11 Avril à 23:16

        Coucou Pascale, merci de ton gentil com ! De traverser la France nous a permis effectivement de découvrir de beaux paysages différents les uns des autres. Nous le savions déjà à force d'aller de région en région avec notre CCar, mais la marche permet de mieux voir et de s'imprégner davantage des atmosphères rencontrées. Merci Pascale de nous suivre et GBizhous ! 

    16
    Mercredi 7 Avril à 11:05

    Magnifiques et bien verts ces paysages de Gascogne, en effet cela change des Landes. Magnifique  cette église aux nombreuses fresques. Par chez nous en Provence, il est rare de nos jours de voir encore des églises, et chapelles ouvertes, à cause des vols, je trouve ça bien dommage ! 
    Bon début de semaine, bises fraîches aussi en Provence.

      • Mercredi 7 Avril à 12:12

        Coucou Martine, Oui nous avons été contents de passer les Landes et de retrouver les paysages basques, nettement plus verdoyants et vallonnés. Quant au patrimoine religieux rencontré, il est effectivement ouvert, peut-être parce que justement c'est sur le Chemin. En Bretagne, aussi à cause des vols, la plupart des églises et chapelles sont fermées ! GBizhous !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    15
    Mardi 6 Avril à 13:28

    un plaisir cette marche en Pays Basque, merci!!! les paysages sont si beaux. si on nous libère un jour, et que voèus passez par les PO, fait moi signe. gros bisous Claire. cathy

      • Mardi 6 Avril à 17:08

        Coucou Cathy, Oui, le paysage basque est beau et le fait d'être au bord des Pyrénées, le rend bien agréable à regarder et à photographier !! OK, Cathy.. je te préviendrai si l'on arrive enfin à visiter les PO ! Cela me ferait bien  plaisir de te revoir car 2012 est loin !! GBizhous !

    14
    Mardi 6 Avril à 10:49

    Je croyais que les étapes étaient plus longues que cela. Je pourrais faire Compostelle (je fais plus de 20 kms chaque jour dont la moitié en courant) mais seule, je ne le souhaite pas.  Tes photos sont superbes. Bravo. Bisous

      • Mardi 6 Avril à 16:44

        Coucou Martine, Ah mais en fait, tu fais ce que tu veux en km ! Notre plus longue fut de 32km et nous avons croisé des pèlerines qui n'en faisaient que 10 par jour. D'autres font 40, plus rarement au delà. Notre moyenne est 25km mais tout dépend des étapes. On est forcément obligé de calculer par rapport aux hébergements ! Donc, si tu fais déjà 20km par jour régulièrement, tu es tout à fait capable de faire le Chemin. Bon nombre n'ont pas cela dans les jambes au moment de partir. Après, si tu ne veux pas faire le Chemin seule, tu peux te rapprocher de l'Association des amis de St Jacques de Compostelle de Vendée (ou par l'intermédiaire de leur Site : http://www.vendeecompostelle.org/blg/wp/où tu pourras peut-être trouver des compagnons de route ! Merci Martine d'apprécier nos photos ! GBizhous !

    13
    Mardi 6 Avril à 10:08

    Et voilà des noms de pays qui reviennent dans mes souvenirs... les Pyrénées ne sont plus guère loins... finis les pays plats, et bonjour les beaux panoramas vu d'en haut ! On arrive dans des régions que j'ai tant arpentées, en maintes occasions de ma vie...et que j'ai tant aimées aussi ! Faut reconnaître que la nourriture sur de longs chemins, c'est une question de survie, et on dépense beaucoup d'énergie dans les longues marches à pied, alors on mange ce que l'on trouve, au hasard des points de vente dans les étapes... en Espagne, c'était souvent pour moi, dans des Bars où je me nourissais, où il y a souvent de quoi manger rapidement, comme les tortillas, les churrons, les platos, et même les tapas et divers casse-croûtes ! Et les passages sur des marchés au milieu des pueblos, sont aussi des endroits où l'on peut s'alimenter de fruits frais ou secs et des légumes, jambons, saucissons et autres... une vie de bohème ! 

    Bonne journée... bien fraîche ce matin !

    Gilbert

      • Mardi 6 Avril à 16:57

        Coucou Gilbert, Eh oui, nous voilà à la croisée des Chemins donc à partir de là, toi et nous, avons vu les mêmes paysages !! Pour nous ce fut un soulagement de revoir des paysages vallonnés et bien verts ! Ainsi que de découvrir de nouveau le patrimoine régional ! Quant à la nourriture, il faut bien reconnaître qu'elle est primordiale dans l'organisation d'une journée de marche ! Cela fait tellement de bien de mettre les pieds sous la table après plusieurs  heures sur le Chemin ! Merci pour ton témoignage Gilbert et Bizh finistérienne !

    12
    Mardi 6 Avril à 10:04

    Bonjour d’Angers,
    Une belle étape agréable à suivre … comme toutes d’ailleurs !
    Bonne Journée ! … Amicalement … Claude …

      • Mardi 6 Avril à 16:49

        Coucou Claude, Merci de tes gentilles réflexions smile ! Petit à petit, nous avançons sur le Chemin et bientôt.. nous franchirons la frontière !! GBizhous !

    11
    Mardi 6 Avril à 08:54

    Cc. Sans vouloir froisser les landais, les paysages et surtout les villages basques traversés et bien typiques sont plus sympas à la vue du marcheur. Par ailleurs, j'admire la frugalité de votre repas pris à Garris... Le Camino, c'est la meilleure recette pour bien maigrir, meilleur résultat que les « comme j'aime » er les « weight watchers » smile yes !

      • Mardi 6 Avril à 10:02

        Coucou Xtian, Je pense que le département des Landes a des trésors comme partout mais il est certain que le Chemin ne passe pas à proximité et du coup, il est difficile d'apprécier sa traversée. Je dirais même plus que, mentalement, il est dur de le parcourir, à cause des longueurs et pour le peu d'intérêt que l'on y trouve. Une fois passé en Pays Basque, le contraste est effectivement frappant et enthousiasmant et l'on reprend plaisir à marcher et à découvrir à chaque pas. C'est cela le Chemin, sinon la routine de la marche serait pesante et tu le sais mieux que personne ! En ce qui concerne le repas de Garris, ce fut léger, c'est sûr mais, détrompes-toi, nous n'avons pas du tout maigri sur le Chemin. D'abord parce que les muscles se développent et ensuite parce que l'on mangeait sans faire attention, contrairement à ce que nous faisons dans la vie courante. Résultat, on a pris du poids sur le Chemin ! GBizhous !

    10
    Mardi 6 Avril à 08:08

    le chemin continue formidable

    j'aime beaucoup cette route

    bises amicales

      • Mardi 6 Avril à 09:41

        Coucou Lyly, Oui le Chemin continue pour un  moment puisque tout va bien encore ! Cette portion que je montre ici est effectivement très belle et intéressante, nous avons bcp aimé aussi ! GBizhous !



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :