• 923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

     

    C'était en 2018 ! 

    [Pour donner une idée de ce qu'est le Chemin aux futurs marcheurs !]

    La Suite.. 47 jours après le départ de Sainte Anne d'Auray (56) 

    898 - Suite1 de - Notre Chemin vers St Jacques, son récit et ses anecdotes - !  

     

    23 mai 2018 - Nous nous réveillons à Ostabat après une bonne nuit.

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    À 7h nous allons petit-déjeuner, puis nous enchainerons avec les « formalités administratives ». Avant de prendre congé, nous bavarderons encore un peu avec notre hôte avec qui nous serons pris en photo ! Cet arrêt, même si le fait d’être nombreux ne permettait pas d’avoir un contact plus personnel avec nos hébergeants, fut un bon moment délassant, dépaysant et original !

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Il est 8h lorsque nous nous ébranlons. Nous suivons le sentier qui longe le bas de notre bâtiment, pour se retrouver dans un sous-bois où le Chemin est assez accidenté avant de se retrouver sur la route.

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Des pèlerins nous précèdent, d’autres nous suivent et d’autres encore nous croisent. À partir de là, nous serons de moins en moins seuls à marcher, même si chacun fait attention à ne pas s’imposer. Le seul échange qui reviendra sans cesse dès qu’une rencontre se fera au gré des dépassements, sera le « Buen Camino » lancé par tous et sur tous les tons ! En Espagne, ce seront forcément les seuls mots que tout un chacun comprendra, les pèlerins venant de pays divers et variés. Nous remarquerons assez vite que les français sont loin d’être majoritaires et du coup, nous nous sentirons vite assez « seuls » dès la frontière passée. Mais j’anticipe... !

    La croix de Galzetaburu 

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Ce jour là,  nous nous arrêterons à 10h30 pour profiter comme tout le monde, de la première halte du genre que nous rencontrerons sur notre parcours. Il s’agit d’un « donativo », ce qui veut dire que l’on donne ce que l’on veut après s’être servi en victuailles et en boissons  proposées par la ferme qui se trouve à proximité du Chemin. Nous prendrons un café et de l’Ossau Hiraty (clic)  qui est le fromage basque par excellence, au lait de brebis ! Nous profiterons de cette halte pour discuter avec un couple de lorientais qui ont fait le Chemin entre Le Puy et Cahors l’an passé et qui envisagent cette fois d’aller jusqu’à Santiago, mais la dame a du mal à se remettre dans l’esprit. 

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous reprendrons notre marche et serons dépassés par une jeune femme suédoise qui a déjà 2000km dans les jambes ! C’est tout juste si elle freinera pour nous parler !

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Le pique-nique du midi se fera ce jour-là, sur le petit muret en pierre d’une propriété. Nous pourrons ainsi avaler notre salade à l’ombre, ce qui sera très appréciable avant de repartir...

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

     923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous ferons par la suite un autre arrêt à St Jean le Vieux pour se désaltérer, après être passés au pied du « Château d’Apat ». 

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Un autre arrêt nous permettra de visiter l’intérieur de l’église de la Magdeleine.

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous terminerons nos 23km110 du jour avec enthousiasme car notre étape du soir doit se faire dans le lieu où tous les pèlerins rêvent d’arriver un jour, je veux parler bien sûr de Saint-Jean-Pied-de-Port (clic), dernière ville avant la frontière !! Nous y arrivons à 14h30 et, après avoir franchi la « Porte St Jacques » de la ville  que nous connaissons déjà pour s’y être arrêtés en Camping-car lors de notre virée au Pays Basque, nous entrons dans l'église puis nous faisons un passage à la «Maison des pèlerins», point de ralliement des pèlerins venant des 3 Chemins de Tours, du Puy, et de Vézelay. Nous y prendrons des renseignements sur la suite du parcours, car le lendemain nous verra prendre la direction de la frontière !

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous dirigeons nos pas ensuite vers l’« Hôtel des remparts » où notre chambre est retenue. Après avoir posé nos affaires et changé de chaussures, nous ressortons faire des courses au Supermarché et dans un magasin de sport où j’espère trouver un short pour être plus à l’aise sous la chaleur dominante, mais j’en ressors bredouille. 

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous rentrons à l’Hôtel sous quelques gouttes.

    Photo du Net

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Après les douches et les lessives, nous irons dîner au rez de chaussée de l’hôtel où nous attend le « repas du pèlerin » traditionnel, à base de pâtes, il n’y aura d’ailleurs pas d’autre choix que ce menu là ! À suivre… 

     

    910 - Suite13 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

     

     Clic pour agrandir  

    923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Cumul : après 48 jours de marche = 959km130

     

    Claire-Cerise   

    910 - Suite13 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

     

    « 922 - Suite23 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- »

  • Commentaires

    34
    Samedi 24 Avril à 14:55

    Merci encore du partage...

    J'ai des amis qui on fait ce voyage, cela me permet de les comprendre mieux.

    Très bon week end à tous.

      • Lundi 26 Avril à 08:34

        Coucou Petite-Jeanne, Merci de nous suivre et de mieux comprendre ainsi tes amis même si les expériences et anecdotes ne sont pas les mêmes. Chaque Cheminement est unique, comme la vie en fait, avec des différences individuelles de parcours, d'appréciations, de réflexions inévitablement influençables. Il est impossible de raconter tous ces aspects du Chemin et c'est pourquoi je me contente seulement des anecdotes pour raconter le nôtre, seuls évènements pouvant être totalement compris de tous ! GBizhous !

    33
    Jeudi 22 Avril à 21:08

    bonsoir Claire , ça oui il faut savoir avant de partir ce qui peut arriver !  mais les rencontres ça oui ... !! et tous ces parcours et la visite des villes comme St Jean Pieds de Port qui est une superbe ville ou nous sommes allés 2 fois !  et ça oui on en a vu des personnes qui faisait la route de St Jacques et souvent on leur parle et ... merci pour tes photos et +++  bisous belle fin de semaine   a+ 

      • Vendredi 23 Avril à 08:38

        Coucou Bébert, Oui il vaut mieux que le voyage soit bien prévu avant de se lancer dans l'aventure ! À St Jean-Pied de Port, les touristes sont principalement les pèlerins. Lorsque le Chemin a été fermé à cause de la Covid, ce gros village devait être bien vide ! Seuls les camping-caristes ont pu s'y rendre sans doute ! Merci Bébert et GBizhous !

    32
    Jeudi 22 Avril à 20:27

    Le Pays Basque est vraiment une belle région ! Cette ville fortifiée de St Jean Pied de Port est pleine de charme. Que de touristes et pèlerins il doit y avoir l'été. Vous voilà bientôt arrivés en Espagne, un pays que j'aime beaucoup et qui me manque énormément.  Maintenant pour aller en Espagne cet été j'ai entendu dire qu'il faudrait un passeport comme quoi on est bien vacciné contre le Covid.

    Bises et bonne soirée à vous deux !

      • Lundi 26 Avril à 23:16

        Re-Martine, On verra bien, en ce qui nous concerne nous ne sommes pas prêts de retourner en Espagne. JF n'a pas encore retrouvé son souffle. Les médicaments n'ont pas d'effet, il va donc falloir qu'il aille à des séances de rééducations. Tu peux très bien te faire vacciner dès maintenant puisque c'est le tour des plus de 55 ans. Quant à moi, j'hésite encore ! JF a eu la première dose Pfizer et aura la deuxième début juin. GBizhous !

      • Lundi 26 Avril à 17:07

        Je viens de lire que pour rentrer en Espagne, les touristes européens pourront choisir d'effectuer un test PCR,

        ou être en possession du certificat de vaccination délivré dans leur pays d'origine.

        J'espère que les plus de 60 ans comme nous pourront se faire vacciner bientôt pour que l'on retrouve un peu de liberté.
        Bisous.

      • Vendredi 23 Avril à 08:18

        Coucou Martine, Oui je sais bien que tu aimes l'Espagne au vu de tes beaux reportages ! Nous avons découvert le Nord en Ccar en 2013 et à cette occasion nous avions déjà visité St Jacques de Compostelle, mais d'y arriver à pied  prend un sens différent. Nous y étions venus en octobre, il faisait un temps magnifique et les pèlerins étaient bien présents. L'été étant trop chaud, juin et septembre sont sans doute les mois les plus appréciés ! Bon, j'espère qu'un passeport vaccinal ne sera pas obligatoire ! GBizhous !

    31
    Mercredi 21 Avril à 17:14

    Coucou Claire,
    C'est vraiment toujours bien sympa de vous suivre. On découvre des tas d'endroits de charme, des jolis paysages et surtout la bonne humeur se ressent. 
    Merci pour cet agréable moment.
    Bises et bonne soirée

      • Jeudi 22 Avril à 14:07

        Coucou Pascale, Merci à toi d'apprécier de suivre notre périple qui permet de découvrir dans une bonne ambiance. Ce qui est  très plaisant effectivement et motivant pour continuer ! GBizhous !

    30
    Mercredi 21 Avril à 00:16
    AmiGilbertAhuy

    Que voilà enfin des paysages et des endroits que je reconnais... mais, comme tout cela me semble bien lointain maintenant... c'était en 2002 ! Et, après les espagnols qui sont majoritaires sur ce camino des frances, et c'est tout à fait normal, car ils démarrent presque tous de Roncevaux ou de Pampelune en général... et que beaucoup de jeunes étudiants des hautes écoles, doivent faire ce chemin en fin d'études. Et, il me semble bien, qu'après les espagnols, les français sont juste derrière dans les statistiques... mais, pas de soucis, on s'intègre très vite dans ce mélange de pèlerins venus du Monde entier, c'est une vraie tour de Babel, où c'est très agréable de vivre... on finit tous par se comprendre, surtout avec les gestes.... c'est une belle Aventure à vivre ! En fait, c'est peut-être l'avenir de l'humanité ce qui se passe sur ce Chemin, de tous se mélanger un jour ! On en prend bien le chemin...

    Bonne semaine chers amis du Finistère !

    Gilbert

      • Mercredi 21 Avril à 17:54

        Coucou Gilbert, Oui tu vas reconnaître maintenant puisque les 3 Chemins se retrouvent ! Et oui, les espagnols sont majoritaires sur le Chemin et surtout les étudiants qui indiquent sur leur CV avoir fait au moins les 100 derniers km. Avec ça, ils obtiennent des postes avant ceux qui ne l'ont pas fait, c'est dingue.. on n'imagine pas cela en France ! C'est vrai que l'on s'intègre si on le veut bien et ce fut notre cas dès que cela était faisable. Mais le barrage de la langue fait que c'est quand-même moins facile ensuite. Pour nous, on a eu de la chance de faire la connaissance de Dominique (amie sur FB) et son mari Eric. Je raconterai par la suite, comment l'on s'est trouvé ! Je ne sais pas si l'avenir de l'humanité est de se mélanger. De se respecter serait déjà bien, c'est ce qui se pratique sur le Chemin en tout cas ! Bonne semaine aussi à la Bourgogne et Bizh finistérienne !

    29
    Mardi 20 Avril à 23:10

    Je me disais aussi, vous commencez à sentir la chaleur, c'est le sud et le mois de mai. Cette étape importante avant la frontière vous a permis de trouver d'autres pèlerins. Bonne soirée et merci pour tes récits. Bises.

      • Mercredi 21 Avril à 00:10

        Coucou Elisabeth, Oui il a commencé à faire chaud à partir de là ! Après St Jean-Pied-de Port, l'ascension est impressionnante et toute la journée on voit des pèlerins qui grimpent, c'est assez impressionnant quand tu as les yeux rivés sur la route. GBizhous !

    28
    Mardi 20 Avril à 17:23

    merci pour ce partage de rappel ..
    je suis toujours admirative de vous tous qui avez fait le parcours même si inachevé pour vous
    tellement riche en expériences et rencontres
    Biz

      • Mercredi 21 Avril à 00:05

        Coucou Dgidgi, Ce parcours est riche en rencontres, même si on ne les garde pas forcément par la suite, sauf exceptions, mais sur le moment cela fait du bien de s'extérioriser avec d'autres. C'est même indispensable ! GBizhous !

    27
    Mardi 20 Avril à 13:36

    Je t'ai suivie avec plaisir sur cette étape du chemin. Bisous

      • Mardi 20 Avril à 14:47

        Coucou Martine, Et quelle étape ! Quand nous sommes partis de St Anne d'Auray en Morbihan, le premier objectif était d'arriver à St Jean-Pied-de-Port ! Et bien, nous y voilà et la Bretagne est loin ! GBizhous !

    26
    Mardi 20 Avril à 10:48

    Superbe étape !!! avec de beaux clichés  en effet  St Jean pied de Port est envahi de marcheurs , étape mythique !!!

    au niveau jambes et pieds quel est le remède pour les soulager en fin de journée ?

    Belle journée Bises

     

      • Mardi 20 Avril à 11:07

        Coucou M@rtine, Oui il y avait du monde et pourtant il doit y en avoir bien plus les mois suivants !! Pour les pieds, il faut les préparer 15 jours avant le départ avec de la pommade et en mettre régulièrement ensuite sur le Chemin, tous les soirs après la douche ou le matin avant de partir, ou les deux, la meilleure étant : la crème Nok (clic) ! Avec ça, tu vas jusqu'au bout sans problème (sauf si les pieds sont mouillés par inadvertance, comme cela m'est arrivé une fois !) GBizhous !

    25
    Mardi 20 Avril à 09:57

    J'ai un bon souvenirs avec les enfants petits fière de faire le chemin qui va de St Jean le vieux à St Jean Pieds de Port.  Oui Claire un coin que je connais bien....Chaque fois que nous y allons nous ramenons  un  excellent gâteau basque tu as du passe devant la boulangerie.. Et oui te voilà  au croisement des  3 chemins  via la frontière.. Douce journée bise.

      • Mardi 20 Avril à 10:41

        Coucou Mireille, Nous sommes sûrement passés devant ta boulangerie, en effet, mais n'avons pas goûté à ce gâteau basque, bien dommage ! C'est sympa d'avoir des souvenirs avec tes enfants petits dans ce lieu à part ! Ce fut pour nous une belle découverte lors de notre virée en CCar, mais comment vit cet endroit au creux de l'hiver ? Je me le demande, car la ville profite surtout du passage des pèlerins sans doute, qui est inexistant à la saison froide ! GBizhous !

    24
    Mardi 20 Avril à 09:43
    Claudine/canelle

    Merci à nouveau pour ce partage 

    Pour avoir été à St Jean Pied de Port en septembre dernier je retrouve avec grand plaisir avec tes photos cet endroit très touristique , nous avions 32° et le masque ....et tout autant de monde que toi...mais cela avait ete un bon moment 

    Bisous 

      • Mardi 20 Avril à 10:31

        Coucou Claudine, C'est sûr qu'avec 32° et le masque en plus, cela a dû être un peu pesant ! Mais cette petite ville est plaisante à visiter en tout cas et je comprends que tu sois contente de te remettre les images en tête ! Merci de nous suivre Claudine et Guy et GBizhous !

    23
    Mardi 20 Avril à 09:05

    Bonjour d’Angers,

    Les petits pélerins dans le mauvais temps
    Qu'ils avaient donc du courage
    C'était deux petits pélerins blancs
    Tous derrière, tous derrière
    C'était deux petits pélerins blancs
    Tous derrière et eux devant ...

    Bonne Journée ! … Amicalement … Claude …

    22
    Mardi 20 Avril à 08:47
    Bonjour Claire. J'avais fait halte moi aussi à la Maison des Pélerins (bien que ne l'étant pas) pour avoir des infos supplémentaires sur mon parcours en Espagne . Elle est le point de ralliement des pèlerins venant des 3 Chemins de Tours, du Puy, et de Vézelay et aussi du quatrième le chemin d'Arles. Après mon passage, j'avais attaqué dans la chaleur la montée à Hounto où j'avais fait étape ce qui me permettait en quelle que sorte de couper l'étape de montagne en deux . Belle journée
      • Mardi 20 Avril à 11:13

         ÃƒÂ°Ã‚ŸÂÂ’

      • Mardi 20 Avril à 11:04

        Tu as raison, le chemin d'Arles (ou via Tolosana) passe par le col du Somport pour basculer en Aragon et suivre le Camino Aragonés, un parcours en Espagne où on est assuré de ne voir pas un chat jusqu'à Puente La Reina où on retrouve le Camino Francés et les « compostelles ». Autant pour moi donc !

      • Mardi 20 Avril à 10:55

        Coucou Xtian, Oui cette Maison des Pèlerins voit du monde et encore, nous avons attendu un peu notre tour mais en saison, il y a foule à attendre dehors !! .. Tu verras pour la suite mais pour te répondre déjà, nous avons nous aussi fait halte dans un Refuge, sauf que nous avons fait les 8km d'un coup jusqu'à Orisson où une navette est venue nous chercher pour redescendre au Refuge et le lendemain matin, elle nous a remonté à Orisson d'où nous sommes partis du coup frais et dispo. Ce qui m'a impressionnée sur ce parcours éprouvant, c'est de voir les marcheurs/pèlerins "défiler" tout le long du jour ! Tu es sûr que le Chemin d'Arles passe par St Jean-Pied-de-Port ? GBizhous 

    21
    Mardi 20 Avril à 08:37

    Je me suis régalée de vous suivre les amis, et surtout de revoir Saint Jean-Pied-de-Port où nous avons dû aller une bonne dizaine de fois. Nous aimions tellement le Pays Basque, magnifique région. Merci de m'avoir rappelé de beaux souvenirs. Bisous, bisous.

      • Mardi 20 Avril à 09:13

        Coucou Monique, merci de te régaler avec nous ! Nous aussi nous étions bien contents d'arriver et de revoir St Jean Pied-de-Port qui est une belle petite ville et qui est tout un emblème avant la frontière pour les marcheurs/pèlerins ! Tu dois effectivement connaître les lieux par coeur en y étant venue autant de fois !! J'espère que l'on arrivera à se revoir bientôt Monique... peut-être en septembre, qui sait ! GBizhous !

    20
    Mardi 20 Avril à 08:22

    Très belles photos que de souvenirs vous avez rapporté, mais quel fatigue cela a du être.

    j'attends la suite bien que je connaisse la fin.

    bises amicales a vous deux

      • Mardi 20 Avril à 09:07

        Coucou Lyly, La fatigue arrive à la fin de la journée au niveau des jambes mais après une bonne nuit, on se lève le lendemain frais et dispo pour recommencer. Le corps s'adapte très bien à ce sport qui est le seul a être vraiment bon pour la santé, ce qui est logique .. on est fait pour marcher mais on l'oublie souvent ! GBizhous !



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :