• 924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

     

    C'était en 2018 ! 

    [Pour donner une idée de ce qu'est le Chemin aux futurs marcheurs !]

    La Suite.. 48 jours après le départ de Sainte Anne d'Auray (56) 

    898 - Suite1 de - Notre Chemin vers St Jacques, son récit et ses anecdotes - !  

     

    24 mai 2018 - Nous quittons St Jean-Pied-de-Port dès 8h pour entreprendre l’ascension de nos derniers kilomètres avant la frontière, que nous ferons en deux jours.

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    La montée se fait sentir immédiatement !

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous passerons devant notre gîte du soir « Antton » quelques km plus loin, mais nous continuerons à monter en s’arrêtant une première fois pour se désaltérer au Refuge « Kayola » et une deuxième et dernière  fois au Refuge « Orisson » pour le déjeuner, sur la terrasse de ce dernier après avoir marché 8km110 seulement, mais sur un dénivelé important et éprouvant ! Il y a du monde !

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    À 15h, une navette du Refuge « Antton » vient nous chercher. Elle nous redescendra vers celui-ci qui est flambant neuf à l'intérieur. Nous nous installerons dans une des chambres où se trouvent quelques lits superposés. Les douches sont rassemblées dans une salle d’eau donnant sur le couloir menant aux chambres, toutes occupées ce jour-là. Nous pourrons mettre notre lessive dehors, au soleil et nous passerons le reste de l’après-midi sur des fauteuils à l’extérieur.

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous nous distrairons un bon moment en regardant des tracteurs labourant un champ extrêmement pentu, juste de l’autre côté de la route.

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Et puis le dîner s’annonce et les 12 pèlerins du Refuge « Antton » se retrouvent autour de la table. Il y a là : une espagnole ; deux guatémaltèques ; deux brésiliens ; deux australiennes ; deux anglophones et 3 français. Bien sûr, presque personne ne se comprend sauf… la guatémaltèque, qui passera le dîner à traduire les uns et les autres pour que tout le monde s'entende ! Elle est étudiante et sera la dernière à se coucher après moi. Sans me le dire, la guatémaltèque attendait mon départ pour déposer devant chaque bol du petit déjeuner, déjà installés pour le lendemain matin, une petite figurine en Origami représentant un oiseau.

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Cela mettra une belle ambiance avant d’être reconduits par la navette au Refuge « Orisson », délaissé la veille. À suivre... 

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

     

    910 - Suite13 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

     

     Clic pour agrandir  

    924 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    Cumul : après 49 jours de marche = 967km230

     

    Claire-Cerise   

    910 - Suite13 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

     

    « 923 - Suite24 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-925 - Suite26 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- »

  • Commentaires

    27
    Hier à 22:32

    Vous voilà donc à une étape importante. Vous deviez être heureux d'être arrivé là. Les paysages sont très beaux et font oublier que c'est dur de monter ! bonne soirée et merci. Bises.

    26
    Samedi 1er Mai à 12:18

    Cette région est magnifique. Je l'ai traversée en auto, j'ai été surprise de voir tant de verdure alors qu'au sud de l'Espagne, tous était grillé. Ces prairies, champs et vallons m'en fait pensé à mon Périgord natal.

    Bon mois de mai à tous. 

      • Samedi 1er Mai à 15:45

        Coucou Petite-Jeanne, Oui c'était bien vert parce qu'on était au mois de mai en Espagne et que le temps était à l'humidité, ce qui ne fut pas vraiment drôle d'ailleurs. La Dordogne est un beau pays aussi et bien vert également. Nous avons encore beaucoup d'endroits à y découvrir et nous y retournerons, c'est sûr ! Bon mois de mai également et GBizhous !

    25
    nemocz
    Vendredi 30 Avril à 14:57

    Les paysages sont grandioses, vous avez du courage ! Bisous J et C

      • Vendredi 30 Avril à 15:16

        Coucou Christian, Oui les paysages sont sublimes surtout lorsqu'on n'a pas l'habitude de les voir de si près comme nous autres, c'est sûr ! Et du coup, le plaisir est d'autant plus grand ! Du courage peut-être parce qu'il faut bien monter et que la pente est raide mais en même temps, on est venu pour cela ! GBizhous à vous deux !

    24
    Mardi 27 Avril à 15:39

    Très très verte cette journée de randonnée, j'ai beaucoup aimé.
    Et sympas aussi les poses rafraichissements et repos.
    Bises et bonne journée Claire

      • Mardi 27 Avril à 21:05

        Coucou Pascale, c'est vrai que le vert dominait ! Lorsque nous avions fait notre virée au Pays Basque en CCar, nous étions étonnés de voir autant de brouillard. Là ce fut pareil, nous avons eu de la bruine et puis de la pluie et des orages pour finir. Cela faisait un moment que nous n'avions pas eu ça sur le Chemin, dommage, mais notre ascension fut qd-même sympa, même si le vent soufflait fort une fois en haut ! Les poses rafraichissements sont toujours les bienvenues et il ne faut surtout pas passer devant sans s'y arrêter de peur de regretter ensuite, c'est la règle d'or du pèlerin, hi hi ! GBizhous !

    23
    Mardi 27 Avril à 15:06

    Et encore une bien belle balade mais pas pour moi ! C'est vrai que ton sac à dos est énorme, tu devais avoir mal aux épaules le soir et au dos. Tant qu'à tout faire rentrer dans un sac à dos de 6,5 kg, cela relève de l'exploit lol Une rencontre très amicale avec la Guatémaltèque et son petit cadeau surprise, il y a des gens comme ça qui aime faire plaisir ! bisous et à bientôt. marie 

      • Mardi 27 Avril à 16:47

        Coucou Marie, Oui la "balade" dans les Pyrénées fut jolie... moins sur la fin du deuxième jour. Quant au sac à dos, il faut surtout s'habituer à le porter plusieurs semaines avant le départ ! Xtian a l'habitude de faire des treks sur n'importe quel terrain puisqu'il est guide de haute-montagne. Son sac est plus léger parce qu'il va au plus rapide et restant moins sur le Chemin, il a moins besoin d'affaires. Pour nous c'était nos vacances et nous n'étions pas pressés. Mais bon, chacun voit mais il est sûr qu'il faut avoir un sac raisonnablement charger. Oui, la guatémaltèque était de ces gens qui sourient tout le temps et aiment faire plaisir, c'est tout à fait ça ! GBizhous !

    22
    Mardi 27 Avril à 13:09

    bonjour Claire , waouh là un beau tronçon en photos  si belles !  et ces paysages et chemins ... c'est le top pour

    ces randonnées journalières !  et ... merci pour ces beaux partages !  gros bisous belle semaine à tous les deux  a+

      • Mardi 27 Avril à 15:05

        Coucou Bébert, Oui la nature est belle et aide psychologiquement à gérer la fatigue et le souffle, en s'arrêtant assez souvent pour l'admirer et la prendre en photos ! Il y avait de quoi faire et ce fut un régal ! Bonne semaine et GBizhous !

    21
    Mardi 27 Avril à 12:44
    Mireille.29

    Et oui Claire on ne passe pas les Pyrénées comme on monte les Mont d'Arrée.. De belle rencontre avec cette Sympathique  guatémaltèque.. Comme Xianta vu l'état de mon dos j'abuserais de la navette pour mon sac à dos, c'est tout juste si j'arrive à supporter mon sac photo avec ma chute de février.....Douce journée Claire bisous.  

      • Mardi 27 Avril à 14:55

        Coucou Mireille, C'est sûr que les Monts d'Arrée restent un bon exercice quand même mais cela n'a rien à voir ! En tout cas, nous avons profité de la vue sur cette nature préservée et magnifique. Un très bon moment malgré les dénivelés ! Les rencontres sont pour la plupart très sympas mais celle avec la Guatémaltèque fut rapide mais bienvenue ! On s'est très vite perdu de vue une fois dans la descente et à Roncevaux et l'on ne s'est pas retrouvé ensuite. Qui est Xianta ? Tu veux dire Xtian sans doute, qui parle du poids des sacs à dos. En fait, Xtian fait des treks un peu partout et il est même guide de haute-montagne alors forcément, il sait faire un sac à dos le moins lourd possible !! hi hi ! J'ai loupé un épisode... tu es tombée en février dis-tu.. qu'est-ce que tu as ? Bonne journée et GBizhous !

    20
    CAPUCINE66
    Mardi 27 Avril à 11:40

    Bonjour Claire et bien je viens de faire un bout du chemin avec vous, et devine, je ne suis même pas fatiguée merci de ce beau partage nous avions rêver de  faire ce chemin..merci de ton passage chez moi bises du sud ou la pluie est enfin arrivée..

      • Mardi 27 Avril à 14:33

        Coucou Yvette, Bien contente que tu ne sois pas fatiguée en me lisant,  hi hi ! Pour nous aussi le Chemin était un rêve, on n'imaginait vraiment pas le faire un jour ! Sans doute que de voir le frère de JF le faire et sur plusieurs Chemins, nous a motivés ! Bonne pluie.. chez nous elle devrait arriver aussi et, étonnamment en Finistère, tant mieux car la nature réclame ! GBizhous !

    19
    Mardi 27 Avril à 10:40

    Et voila les premiers cols franchis  sous le soleil et au milieu de paysages magnifiques comme le montre tes photos et en bonne compagnie  , de beaux souvenirs !!

    Belle journée Bises

    M@rtine

      • Mardi 27 Avril à 11:18

        Coucou M@rtine, Oui les souvenirs reviennent vite en mémoire en les racontant et cet endroit fut un passage inoubliable. Le plus impressionnant et beau du parcours, nous qui n'avons pas l'habitude de tant de hauteur ! Seule ombre au tableau, la Météo qui ne sera plus favorable au fur et à mesure que les heures passeront dès le lendemain. Mais cette première journée fut tout autant belle qu'éprouvante. Belle journée et GBizhous !

    18
    Mardi 27 Avril à 10:16
    Claudine/canelle

    Impressionnant ....ce chemin de Compostelle est vraiment pas si facile , par contre j'imagine que les rencontres doivent être toutes géniales !

    Bonne journée à vous deux

    Bises

      • Mardi 27 Avril à 11:11

        Coucou Claudine, Oui cette partie du Chemin est la plus impressionnante, même si l'on sait qu'il y aura d'autres dénivelés par la suite, mais tout passe.. on sait en partant le matin qu'en milieu de journée, on arrivera à l'étape et que l'on pourra souffler avant l'arrivée du soir et l'on oublie la fatigue assez vite après une bonne douche et les lessives faites ! Les rencontres dans les refuges, peuvent aider à cela lorsqu'il y a une certaine solidarité. On le sentira moins au fur et à mesure que nous avancerons. Ce sera de plus en plus du "chacun pour soi" à cause du nombre de pèlerins qui augmentera et de la barrière de la langue. À "Antton", nous n'étions que 12 ce qui reste suffisamment restreint pour que l'ambiance soit sympathique. Mais il faut reconnaître que d'avoir eu la Guatémaltèque parmi nous, fut heureux ! Bonne journée et GBizhous ! (On ne se rappelle plus de son prénom, ce qui est fort dommage !)

    17
    Mardi 27 Avril à 09:34

    Bonjour d’Angers,
    Waouh ! … De superbes paysages mais que cela a du être difficile et fatigant !...
    Bonne Journée ! … Amicalement … Claude …

      • Mardi 27 Avril à 09:48

        Coucou Claude, Oui les paysages sont extraordinaires et nous en avons bien profité, on a le temps dans la montée ! Une ascension assez éprouvante qui demande un effort à chaque pas lorsque le dénivelé est plus important. Heureusement que ce n'est pas ainsi sur tout le Chemin ! C'est fatigant mais on récupère pendant la nuit sans problème et l'on reprend le Chemin de bon coeur le lendemain ! GBizhous !

    16
    Mardi 27 Avril à 09:09

    J'ai fait la même chose pour le passage de ce col et l'arrivée en Espagne... je m'étais arrêté à la ferme Ithuberia à Hounto, l'histoire de faire une pause dans mes longues étapes, et j'avais bien fait, car la veille il y avait ce jour là un temps complètement brumeux et une petite bruine... et le lendemain matin... le temps s'était dégagé très vite et il faisait beau en haut du col ... les 21 km qui restaient, ont été très agréables  jusqu'au Monastère de Roncevaux. Bonne journée...Gilbert

      • Mardi 27 Avril à 09:42

        Coucou Gilbert, En fait dans les Pyrénées il doit faire souvent ce temps bruineux. Pour nous ce fut l'inverse, nous avons eu beau temps pour le premier jour et bruineux pour le deuxième. À la fin de ce jour là, on ne se voyait plus à 5m !! Tu as donc eu plus de chance que nous pour ta descente sur Roncevaux. Nous ne gardons pas un souvenir ému du coup de ce moment, et le lendemain ce sera pire ! Tu t'es donc arrêté au même endroit que Xtian, à Hounto ! Tout le monde doit faire ça, car de faire ce trajet d'une traite est trop long (on connait un monsieur qui a fait un AVC à vouloir faire tout d'un coup.. depuis il est hémiplégique !) Heureusement, il y a ce qu'il faut en refuges pour contenter tout le monde ! Bonne journée également et Bizh finistérienne !

    15
    Mardi 27 Avril à 08:37
    CATALANE

    Sympa la Guatémaltèque !!! Et tes photos me rappellent tellement le Pays Basque que j'aime tant ! Merci donc à toi. Plein de bisous.

      • Mardi 27 Avril à 09:25

        Coucou Monique, Heureusement effectivement que la Guatémaltèque était là, elle était vraiment sympathique avec sa bonne humeur communicative ! Contente que tu puisses te remémorer tous ces beaux paysages à travers nos photos. C'est vrai qu'ils sont sublimes et nous qui n'avons comme montagne que notre Menez-Hom et nos Monts d'Arrée (ce qui es déjà ça et nous en sommes fiers, hi hi !), nous étions sous le charme !! Plein de GBizhous aussi !

    14
    Mardi 27 Avril à 08:32

    Bjr. C'est un superbe parcours que celui qui fait  franchir la chaine pyrénéenne et mieux vaut le faire avec le beau temps (quand le temps est très mauvais, il faut passer impérativement par Valcarlos puis le Puerto de la Ibañeta) . Les paysages sont splendides comme le montrent les photos et la suite vers Roncesvalles sera encore plus belle.

    Je suis effaré de voir la taille de ton sacs à dos et ceux d'autres marcheurs mais ça, tu le sais. C'est tellement agréable de marcher avec un sac léger et comme c'est possible pourquoi s'en priver (je ne suis pas le seul à l'avoir démontré avec mon sac de 6,5 kg)...

    Bonne journée

      • Mardi 27 Avril à 23:27

        Coucou Xtian, Oui ce parcours est sublime et les photos ne manquent pas ! Plus sublime par beau temps en effet et nous avons eu pour cette première ascension, la chance d'avoir du soleil et un beau dégagement, ce qui ne sera pas le cas après nous ! Les suivants seront sous l'orage et les navettes des refuges les emmèneront jusqu'à l'entrée du Chemin pour leur éviter de perdre du temps sur la route. Nous apprendrons cela par la suite alors que nous serons à notre tour sous l'orage, côté espagnol, mais pour nous le plus dur était fait ! Ce que je raconte aujourd'hui est donc le meilleur moment passé dans les Pyrénées ! Quant à nos sacs, franchement, je préfère avoir un peu plus d'affaires que d'en manquer. Mais nous avions fait attention que le poids tourne autour de 8kg pour moi et 10kg pour JF, ce qui est tout à fait raisonnable. J'ai même rajouté une brosse à cheveux électrique en cours de route, c'est te dire comme je supportais bien mon sac ! Je l'oubliais presque tellement il fait partie intégrante de soi au bout d'un moment ! Donc, pas de souci. Comme tu le sais, ceux qui ont des problèmes avec le poids de leur sac et n'arrivent pas physiquement à assumer, ont toujours la possibilité de le faire transporter par la navette du refuge précédent, jusqu'au refuge suivant. On en a vu bcp utiliser ce procédé et cela tout le long du Chemin. Ils ne portent alors que l'indispensable pour la journée dans un petit sac à dos. GBizhous !



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :