• 927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

     

    C'était en 2018 ! 

    [Pour donner une idée de ce qu'est le Chemin aux futurs marcheurs !]

    La Suite.. 51 jours après le départ de Sainte Anne d'Auray (56) 

    898 - Suite1 de - Notre Chemin vers St Jacques, son récit et ses anecdotes - ! 

     

    27 mai 2018 - Ce matin-là, nous reprenons notre marche dès 8h45. Dans les rues d’Espinal, une procession passe et nous nous arrêtons pour la regarder sans la suivre, car il nous faut poursuivre…

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Dès le départ, nous aurons à franchir un torrent puis grimper le Chemin en compagnie de nombreux pèlerins/randonneurs.

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    En pleine ascension... derrière nous, la vue est magnifique !

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Il nous faudra affronter, sur plusieurs kilomètres et dans un sous-bois, une forte pente et de nouveau une forte montée. Nous passerons à côté d’une remorque abandonnée par son propriétaire, celle-ci ayant son essieu visiblement cassé.

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Et puis nous déboucherons enfin au grand air et sur une butte sur laquelle une caravane transformée en food-truck nous invite à nous désaltérer. Juste devant elle, quelques petites tables rondes et quelques chaises proposent de s’arrêter quelques minutes et c’est ce que nous ferons !

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Bien nous en pris car il nous faudra ensuite dévaler avec la plus grande prudence, une forte descente dangereuse jonchée de cailloux de toutes tailles, roulant sous nos godasses !  Nous pique-niquerons sous le pont de Zubiri avant de reprendre le Chemin 1 heure plus tard.

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Cette fois, ce sont de larges marches qu’il nous faudra descendre sur plusieurs mètres, longeant une grande carrière.

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous passerons ensuite à côté de l’ancienne Abbaye d’Eskirotz et Ilarratz, juste avant d’arriver à Larrasoaña notre étape du soir.

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Une fois dans le village nous trouverons, après nos 22km620, notre Albergue San Nicolas. Une grande maison bien entretenue et accueillante, organisée et tenue par un couple.

    Photos du Net

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Après les formalités obligatoires, nous nous installons dans une des chambres de l’étage qui est constituée de quelques lits superposés.

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Après les douches nous partons acheter des pinces à linge, chacun devant avoir les siennes pour pouvoir installer son linge lavé, sur les fils à l’extérieur. Nous en trouverons juste en face de l’albergue, dans le Supermercado ! De retour dans notre chambre, nous découvrons que nous ne sommes plus les seuls et là, oh surprise et joie, nous entendons parler en français !! Je dis alors tout haut : « Des français » !! C’est ainsi que nous faisons connaissance avec Dominique et Eric avec qui nous cheminerons désormais !

    Une photo prise lors de notre visite chez eux, une fois rentrés en France 

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Après avoir fait nos lessives respectives et les avoir suspendues dans le jardin, nous nous joindrons à eux sur la terrasse. Ils font le Chemin en tant que randonneurs et partent chaque année pour se retrouver tous les deux en dehors de la vie familiale et de la vie professionnelle. Une idée qui leur est venue, alors qu’ils cherchaient ce qu’ils pourraient bien faire ensemble et sur plusieurs années. Nous échangerons ainsi jusqu’au dîner au milieu d’autres marcheurs assis à côté de nous.

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Le dîner sera pris en commun sur une même table, pour ceux qui l’auront retenu. C’est notre hébergeant lui-même qui a fait le repas et nous nous régalons !

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Photo du Net

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Il y a là, outre Dominique et Eric, Roland l’hollandais, Raymond que l’on a déjà vu mais l’on ne sait plus où et un jeune allemand.

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Et puis nous remontons dans nos petits dortoirs sympathiques. Tous les lits sont occupés ! Nous avons de notre côté une sud-coréenne qui aura la bonne idée vers 3 heures du matin d’aller prendre sa douche, de ranger son sac à dos en remplissant ses sacs en plastique les uns après les autres et le tout, en balançant le faisceau de sa lampe frontale dans toute la pièce dès qu’elle tournera la tête ! Toute la chambrée sera assez heureuse de la voir disparaitre derrière la porte refermée !  

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Le lendemain 28 mai, nous partons tous de Larrasoaña  à des horaires différents.

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Le petit-déjeuner n’étant pas prévu à l’albergue qui ne propose que des boissons par distributeur, nous petit-déjeunerons sur le Chemin dans un Café, à Zuriain.

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Au moment où nous y arrivons, nous croisons Dominique et Eric, qui en sortent. En revanche, nous trouverons à l’intérieur notre sud-coréenne pourtant partie de bon matin avec fracas !

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Après un moment au chaud, car le temps est à la pluie depuis le départ, nous quittons ce lieu et progressons vers Arre.

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    En cours de route nous aurons à monter un escalier long et pentu que nous verrons de loin avec quelques inquiétudes. Il ne s’avèrera pas si difficile à monter même si JF prendra quelques petites minutes supplémentaires pour le gravir.

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Un peu plus loin, une petite chapelle à côté d’une belle propriété nous accueillera et assis devant, nous ferons la connaissance pour la première fois de deux cousins venant d’Arcachon, que nous croiserons souvent les jours suivants.

     927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous arriverons en fin de matinée à Arre où nous retrouverons Dominique et Eric sur le pont qui enjambe la rivière Ultzama.  

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous ferons ensemble le tour de l'oratoire de l’hospice de La Trinidad d’Arre qui se trouve au bout du pont.

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Puis nous rentrerons ensemble dans Pampelune qui fait suite et traverserons la ville... 

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Joli nom pour cette école !

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    ...jusqu’à la Cathédrale Sainte Marie que nous désirons tous les deux visiter. Nous y renoncerons car pour visiter il faut payer, chose dont on n’a pas l’habitude en France et qui nous surprend ! Nous passerons devant la Mairie... 

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    La ville est grande et, comme il est l’heure de se ravitailler nous mangerons devant la vitrine d’une boulangerie à l’intérieur de laquelle nous achèterons, outre du sucré, un peu de charcuterie !

    Eglise Saint Saturnin   

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous retrouverons ensuite le Chemin à proximité et le suivrons avec plaisir car celui-ci est une belle allée dans la ville qui permet aux citadins de faire leurs promenades ou sorties sportives et de sortir de l’agglomération en toute quiétude sur quelques kilomètres !

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous retrouverons Dominique et Eric un peu plus loin, en pleine pause cigarettes, dans un parc attenant. L’espace pique-nique est sympathique et nous nous amuserons à regarder des élèves venus là en sortie scolaire, faire des jeux en tout genre.  Mais il nous faut repartir et cette fois, nous marcherons ensemble jusqu’à Cizur-Menor où nous nous séparerons pour rejoindre nos différents hébergements. De notre côté donc, après nos 22km420 du jour, nous arriverons à l’Albergue de Maribel Roncal qui est francophone.

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous nous installerons dans un des dortoirs où nous aurons la surprise de voir arriver les deux cousins rencontrés quelques heures auparavant.  Après douches et lessives, l’albergue ne faisant pas de restauration, nous ressortirons chercher un lieu pour dîner et réserver notre table, avant d’aller visiter l’église du quartier.

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    À l’heure dîtes nous irons dîner et c’est avec amusement que nous verrons entrer à leur tour et s’asseoir à une table voisine, les deux cousins d’Arcachon ! Je me souviens que cette nuit là dans notre dortoir, nous entendrons l’un des deux ronfler !! À suivre…   

     

    910 - Suite13 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

     

     Clic pour agrandir   

    927 - Suite28 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    Cumul : après 53 jours de marche = 1042km710

     

    Claire-Cerise   

    910 - Suite13 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

     

    « 926 - Suite27 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-928 - Suite29 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- »

  • Commentaires

    28
    Mercredi 26 Mai à 18:15

    Bonsoir Claire, beaucoup de photos pour ta suite 28. Le début semble assez difficile à marcher mais c'est normal, c'est la montagne, le pays basque espagnol. Ce qui est bien c'est que vous n'êtes plus seuls depuis un moment sur le chemin, beaucoup de pèlerins. C'est agréable. Merci beaucoup pour les photos qui me permettent de découvrir la région. Bises. Je vais aller lire la suite 29.

    27
    Mardi 25 Mai à 13:49
    Marievague
    Bonjour Claire-Cerise,
    Un chemin parsemé de difficultés. La vie en dortoir réserve des surprises et de plus certaines personnes sont sans gêne ! Certaines cathédrales françaises sont aussi payantes.je vais continuer sur ton chemin. Bise bretonne. Marie
    26
    Samedi 22 Mai à 08:33

    De belles photos, de belles rencontres intéressantes une autre un moins bien, bon c'est cela la vie en collectivité on a des bons moments et d'autres qu'on aimerait oublier, elle a simplement préparé son départ, mais sans discrétion,

    sur ça j'attends la suite

    bises amicales

      • Samedi 22 Mai à 14:03

        Coucou Lyly, ce n'est pas que la vie en collectivité, c'est la vie en fait ! Le Chemin est la Vie ! Mais bon.. cette anecdote est passée très vite... c'est simplement que normalement on ne prépare pas son départ en pleine nuit mais le soir avant de se coucher pour partir discrètement et ne pas déranger ! Je prépare la suite en ce moment même.. j'ai pris du retard ! GBizh Lyly !

    25
    Vendredi 21 Mai à 16:32
    Petits Bonheurs

    Bonjour Claire,

    Je ne connais pas du tout alors je zieute et j'ouvre grands les mirettes.  Un souvenir riche entre de bons amis. De la culture. Ton billet est très long et je vais revenir en fin de semaine pour revoir et m'imprégner de ces beaux paysages. La campagne est très verdoyante et un petit coup de coeur pour ce vieux pont plein de charme.
    Je te souhaite une douce fin de journée

      • Vendredi 21 Mai à 23:06

        Coucou Elisa, Oui, mon billet est plus long que le précédent mais c'est ce dernier qui était court. Comme il avait moins d'intérêt à cause du mauvais temps, j'ai préféré le mettre seul. En principe je raconte 2 journées en un seul article, donc c'est plus long mais c'est plus riche en images et surtout... cela permet d'avancer plus vite, car ce n'est pas encore fini ! Merci de repasser, c'est sympa ! ..Les vieux ponts font partie du patrimoine à part entière ! Bizh Elisa et Bonne nuit !

    24
    Vendredi 21 Mai à 12:51

    Coucou Claire,
    Plein de choses à voir sur ce parcours du jour. Et c'était très diversifié.
    Excellentes les deux limaces ;-)
    Vous devez en avoir aussi plein les jambes en fin de journée, et le moment de repos doit être le bienvenu.
    Merci pour ce chouette moment de partage.
    Bises et bonne journée

      • Vendredi 21 Mai à 22:57

        Coucou Pascale, Oui, certains jours nous réservent davantage de surprises que d'autres. C'est l'inconnu à chaque fois et c'est ce qui motive le matin pour repartir ! .. Je n'avais jamais vu de limace noire et je n'en ai pas revu depuis. Chez nous elles sont bien rouges ! .. Oui, on en a plein les jambes lorsqu'on arrive au but mais il n'en parait plus rien le matin, c'est incroyable ! L'Homme est fait pour marcher, c'est évident ! Merci Pascale d'apprécier et GBizh !

    23
    Vendredi 21 Mai à 12:04

    J'aime bien les bornes. Oh !, les beaux ponts. Paysages toujours très verts et amusant le food-truck !.

    Merci du partage et très bon week end à tous. 

      • Vendredi 21 Mai à 22:50

        Coucou Petite-Jeanne, Les paysages sont verts en effet, le Nord de l'Espagne a un climat qui ressemble assez à la Bretagne, sans doute plus chaud en été, mais l'humidité y est présente aussi. Le food-truck a eu du succès.. une bonne idée ! Bon w-end également, Bizh Petite-Jeanne.

    22
    Mercredi 19 Mai à 17:43

    bonsoir Claire , ah oui magnifique partage de photos et tous ces endroits si beaux à voir et d'autres à découvrir 

    ça oui les églises en Espagnes sont payantes mais magnifiques ++++++ !  , et la cathédrale waouhhhh  

    et tous les ponts je les ai trouvé de  toutes beautés  ! merci +++ gros bisous belle semaine a +

      • Mercredi 19 Mai à 20:51

        Coucou Bébert, Oui, on a de quoi partager entre tout ce que l'on découvre mais dommage qu'on ne puisse visiter toutes les églises gratuitement. Nous avons qd-même visiter celle de Burgos qui est un véritable musée payant et nous aurons de quoi montrer là aussi ! Quant aux vieux ponts ce sont des bijoux qui nous viennent de loin ! On les aime aussi !! GBizhous Bébert et j'espère que vous allez mieux tous les deux !

    21
    Mercredi 19 Mai à 10:45

    Waouh quel beau parcours  et quel courage tes photos sont magnifiques 

    Bises M@rtine

      • Mercredi 19 Mai à 11:35

        Coucou M@rtine et Merci ! Il y a des jours où le parcours et plus intéressant que d'autres et de ne pas savoir ce qui nous attend chaque jour, permet d'avancer avec curiosité, hi hi ! GBizh M@rtine !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    20
    Mercredi 19 Mai à 08:50
    Claudine/canelle

    Impressionnant c'est le mot qui me vient aux lèvres en suivant vos péripéties .. 

    Il se mérite ce chemin de Compostelle....sourires !!

    Mais pour les rencontres et les visites de ce patrimoine  c'est que du beau 

    Bises claire

      • Mercredi 19 Mai à 11:32

        Coucou Claudine, Certaines parties du Chemin font un peu peur de loin mais bon, quand il faut y aller... ! Quant au patrimoine, il n'y a pas tous les jours qq chose à visiter mais assez souvent qd-même. Quant aux rencontres.. c'est forcément un plus important, qui aide à supporter l'effort et permet aussi de se relaxer ensemble, le soir, lorsque le courant passe ! GBizh Claudine et merci !

    19
    Mardi 18 Mai à 11:17

    Bonjour d’Angers,
    Fabuleux ce voyage ! … J’en ai le souffle coupé ! ...
    Bonne Journée ! … Amicalement … Claude …

      • Mardi 18 Mai à 13:53

        Coucou Claude, Pendant cette étape, tu peux effectivement avoir le souffle coupé ! Mais l'environnement était "fabuleux" et rien que pour ça, tu veux toujours continuer. D'abord parce que tu es parti pour cela, ensuite parce que tu es curieux de découvrir la suite ! C'est chouette de partir à l'aventure.. avec des structures accueillantes pour la nuit, que craindre en fait ? GBizh Claude !

    18
    Mardi 18 Mai à 10:03

    De beaux paysages. De belles rencontres. Des montées, des descentes vertigineuses. Que du bonheur. Bisous

      • Mardi 18 Mai à 13:49

        Coucou Martine, C'est un joli résumé que tu fais là ! Mais attention, il vaut mieux ne pas faire ce parcours en courant ! GBizh Martine !

    17
    Mardi 18 Mai à 09:55

    Hola Claire-Cerise !

    Je pense un peu comme l'ami Christian...car moi aussi il y a des endroits que je ne reconnais pas... je suppose qu'ils ont fait une variante, fort belle d'ailleurs... mais, je reconnais certains endroits, je me souviens avoir fait étape à Larra Soaña ... et à Cizur Menor, où je reconnais bien la toute petite église. Peut-être ont-ils fait des variantes pour éviter les bousculades par endroits, Pampelune étant une étape de grands départs pour les espagnols...c'est possible ! En attendant, très beau reportage qui me rappellent tous ces beaux souvenirs. Il me semble me rappeler qu'après Cisur Menor, après une belle assencion... les structures formidables métalliques tout en haut d'un tas de pèlerins en marche...

    Bonne journée,

    Gilbert

      • Mardi 18 Mai à 13:47

        Coucou Gilbert, Oui le Camino a sûrement été amélioré à certains endroits périlleux, après ton passage et celui de Xtian ! Mais heureusement, parce que même nous, n'avons pas un souvenir sûr du Chemin lors de cette étape ! Tant mieux si au fil des années, le Camino devient plus sûr. Il faut voir aussi que, contrairement aux randonneurs expérimentés, les pèlerins sont loin d'être majoritaires en la matière ! .. À Pampelune, nous n'avons pas vu plus d'espagnol qu'avant.. Nous étions en mai, peut-être que les espagnols viennent sur le Camino en juin. Nous avons marché de loin et de près avec un couple espagnol et leur grande fille.. c'est tout et pour tout ! Pour le reste des marcheurs, ils étaient pour la plupart des étrangers venus de loin ! .. Je vois de quelles structures métalliques tu parles ! hi hi ! J'en ai parlé il y a peu avec Xtian justement ! Je les montrerai à la prochaine étape, ce sera le moment ! GBizh Finistérienne Gilbert !

    16
    Mardi 18 Mai à 09:21
    virjaja

    paysages et villages sont vraiment magnifiques, mais que d'escaliers!!! elles sont toutes payantes il me semble les cathédrales en Espagne, et pas données pour certaines... gros bisous Claire. cathy

      • Mardi 18 Mai à 13:34

        Coucou Cathy, Tout cela n'est pas très loin de chez toi, en fait ! Il y avait bcp d'escaliers tout le long de ces km mais... nous avons eu aussi des sentiers très humides. Bref, une marche qui n'était pas très assurée en règle général, c'est le souvenir que j'en ai de ce jour ! Pour les églises, les plus importantes sont payantes ça, c'est sûr ! Sauf, si tu vas à la messe. Tu peux y rentrer mais tu as intérêt à regarder pendant l'office ce qu'il y a à voir, parce que la messe finie, les lumières s'éteignent et tu n'as plus qu'à sortir !! On a vu ça en dehors du Camino, lorsqu'en 2013 nous visitions le Nord de l'Espagne en CCar ! GBizh Cathy !

    15
    Mardi 18 Mai à 08:42

    Bonjour Claire

    Les subventions de l'Europe ont coulé à flots sur le Camino Francés ! Pour preuve, lors de mon parcours de cette étape entre Larrasoaña le chemin n'était pas bétonné, il n'y avait pas d'escaliers faits de traverses de chemin de fer ou bétonnés et l'alberghe municipal était un local assez sordide mais qui avait l'avantage d'exister. Est-ce un bien ou un mal ? 

    Bises

      • Mardi 18 Mai à 09:18

        Coucou Xtian, Ah ben oui, tu as quelques années d'avance sur nous et du coup... nous avons bénéficié de quelques améliorations qui, je peux te le redire, furent les bienvenues car le sol étant en permanence mouillé par la pluie, nous n'étions pas trop rassurés par endroit de mettre un pied devant l'autre ! Un passage délicat donc et je comprends à te lire qu'il fallait faire quelque chose ! Je pense même qu'il y a eu maintes accidents avant que cela ne bouge !! Alors tant mieux si les subventions de l'Europe ont aidé l'Espagne à améliorer le Camino. Nous avons apprécié ! Merci de ton témoignage tout le long de mon récit, cela permet de voir l'évolution en bien de ce parcours dont les km et dénivelés suffisent largement à éprouver les volontaires qui l'empruntent ! Quant à l'Albergue, je suis bien contente d'avoir connu celui qui nous a reçu ! Ces pauses sympathiques sont indispensables pour pouvoir se détendre en peu de temps avant de reprendre l'effort chaque jour ! GBizh Xtian et Bonne journée sous le soleil ici jusqu'à 18h en principe (je vais aller marcher ce matin.. trop beau pour laisser passer ce répit !).

    14
    Mardi 18 Mai à 08:20

    Je me suis vraiment régalée de vous suivre, car les paysages, les villages, les ponts, sont magnifiques. Vous avez dû vous régaler les amis ... Je vais repasser tout à l'heure pour mieux visionner ton billet, car je l'ai fait un peu trop rapidement (et oui, j'ai de la lecture sur ma messagerie ...). Allez, bisous, bisous.

      • Mardi 18 Mai à 09:02

        Coucou Monique, Oui, ces deux journées étaient riches en patrimoines croisés et la nature était elle-même belle à découvrir au fur et à mesure de la marche, même si par endroit, il était prudent de faire attention où poser les pieds ! Donc, ce passage dans mon récit fut riche à tout point de vue ! Repasse quand tu veux Monique.. pas de problème, hi hi ! GBizh et bonne journée !



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :