• 929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

     

    C'était en 2018 ! 

    [Pour donner une idée de ce qu'est le Chemin aux futurs marcheurs !]

    La Suite.. 55 jours après le départ de Sainte Anne d'Auray (56) 

    898 - Suite1 de - Notre Chemin vers St Jacques, son récit et ses anecdotes - !

     

    31 mai 2018 - Ce matin là nous partons d’Estella-Lizarra à 7h45 et retrouvons Dominique et Eric à la sortie de la petite ville pour cheminer ensemble toute la journée. À Ayegui nous nous arrêterons à l’originale fontaine à vin !

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Et puis nous reprendrons le Chemin sur lequel nous ferons une pause à Azqueta pour y faire quelques courses.  

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    À l’heure du déjeuner nous nous arrêterons sur la terrasse d’un fook truck pour manger nos salades.  

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Et puis c'est l'arrivée à Los Arcos après 22km380. Après une pause boissons en terrasse...

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    ...nous irons nous installer de notre côté à l’Albergue de la Abuela, où nous retrouverons les… cousins d’Arcachon !

     929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Après nos douches, nous devons retrouver Dominique et Eric pour dîner sur la Place du village ! Il y a du monde mais Dominique et Eric n’étant pas encore là, nous irons visiter l’église qui donne également sur la place. L’intérieur est somptueux !

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Il peut être difficile d’apprécier totalement toute cette décoration religieuse chargée à outrance. Je crois n’avoir jamais vu autant ! C’est la façon qu’ont les espagnols d’honorer Dieu !  Nous en aurons en tout cas suffisamment vu pour nos pupilles écarquillées et ébahies !!

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Et puis nous ressortirons rejoindre nos amis arrivés entre temps et installés à une table, à quelques petits mètres des… cousins… d’Arca ?.. chon ! C’est bien, je vois que vous suivez, hi hi !!  

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Après avoir commandé nos pizzas et attendu quelque temps, voilà que nos assiettes arrivent !! Nous commençons à couper nos pizzas avec un drôle d’instrument … je sors une vanne à son sujet, et là… c’est le fou rire général !

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Dominique et moi sommes pliées en quatre ! On n’en peut plus de rire ! Rien que de revoir les photos, j’en ris encore !!!

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Ah, ça nous a fait un bien fou de rire comme ça !! Mais tout à une fin et, après cette soirée mémorable nous raccompagnerons Dominique et Eric à leur Albergue avant de rejoindre le nôtre.

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Notre dortoir comprend plusieurs lits superposés et le lit qui se trouve à côté de celui de JF est occupée par une jeune fille qui parlera haut et fort pendant un bon moment alors que tout le monde essaye de trouver le sommeil.. Jusqu’à ce que, excédée, je pousse un « chuuuuttt » suffisamment vindicatif et compréhensible dans toutes les langues, pour la faire taire ! Mais la voilà qui, quelques longues minutes plus tard, se mettra cette fois à ronfler de plus en plus fort et cela, toute la nuit ! Pauvre JF ! La nuit sera ensuite très mouvementée pour JF encore car, voulant se rendre aux toilettes et pour ne pas réveiller tout le monde avec la lumière, il s’en ira à tâtons jusqu’à la porte de la chambre.

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    Oui, mais voilà ! D’une part, dès la porte ouverte, la lumière automatique venant de la cage d'escalier jaillira dans la pièce mais, dans sa précipitation JF ne verra pas la marche qui se trouve en contrebas de la porte de la chambre ! Cette dernière se refermera ce qui permettra aux dormeurs de continuer de dormir mais, pour JF, ce sera une autre paire de manche ! Ayant raté la marche, le voilà qui s’étale de tout son long entre le palier et l’escalier du haut. Sa tête venant rencontrer une des marches, ses lunettes en profiteront pour s’échapper en faisant un salto avant.

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  

    La lumière ne s’étant pas éteinte, JF cherchera des yeux ses lunettes mais, comme il le dira lui-même ensuite : "sans lunettes autant chercher une aiguille dans une botte de foin !" Il finira par les trouver sur les marches de l’escalier du bas ! C’est alors qu’il sentira quelques gouttes de sang coulant de son arcade sourcilière et sera obligé de descendre à l’étage inférieur pour aller nettoyer tout ça et… pour aller aux toilettes, enfin ! But de l'escapade nocturne, de prime abord !

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-   

    Le lendemain 1 juin - Nous descendons prendre notre petit déjeuner après avoir préparé nos affaires et les avoir descendues. L’ambiance est différente des refuges français, là, c’est du chacun pour soi. Nous quitterons les lieux assez rapidement et c’est ainsi que, le soir même je m’apercevrai que j’ai laissé dans la chambre, mon petit miroir de poche que j’ai depuis mes 17 ans ! Ainsi va la vie... pendant des années je garde intact ce petit miroir et, en une fraction de seconde je le laisse à son sort dans ce dortoir espagnol !  Peut-être que celle qui l’aura récupéré lira ces quelques lignes, qui sait !? Si elle pouvait être brestoise et non guatémaltèque, cela m’arrangerait !

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    En attendant, nous irons attendre Dominique et Eric devant leur Albergue et, après avoir quitté Los Arcos, nous cheminerons de nouveau ensemble toute la journée !

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    À Torres del Rio nous nous arrêterons faire nos courses dans une petite boutique donnant sur une petite cour fermée.

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Sur le Camino nous croiserons des tas de cailloux empilés, comme de petits cairns et à côté... une petite chapelle et son tableau en faïence !

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous ferons une pause près de petites maisons en pierre où le coquelicot investit les lieux sans vergogne !

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Et puis nous arriverons à Viana au bout de 18km480. Nous irons directement à notre Albergue « Izar » commun pour y retenir nos chambres où nous déposerons nos sacs.

    Images du Net

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous ressortirons illico pour aller boire nos boissons préférées une rue plus loin, sur le trottoir d’un bar plein à craquer ! À l’heure du déjeuner espagnol, c'est-à-dire à 14h, nous déjeunerons de nos salades sur la terrasse d’où l’on peut accéder à partir de la chambre de Dominique et d’Eric, la nôtre étant un étage au dessus. Mais cela ne durera pas car l’orage qui menaçait arrivera dans la foulée avec de fortes pluies qui tomberont jusqu’à la fin de l’après-midi, pendant laquelle nous en profiterons tous pour se reposer et faire les corvées habituelles avant de ressortir dîner. Nous rentrerons d’abord dans une boutique de vêtements de sports pour qu’Eric trouve chaussures à son pied, pour soulager ses ampoules. 

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Ce soir là, après avoir déambulé dans la vieille rue commerçante de Viana, nous dînerons ensemble de tapas avant de retourner dans nos chambres respectives !

    Photo du Net 

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    À suivre…

     

    910 - Suite13 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

     

     Clic pour agrandir   

    929 - Suite30 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Cumul : après 57 jours de marche = 1128km620

     

    Claire-Cerise   

    910 - Suite13 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

     

    « 928 - Suite29 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-930 - Suite31 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- »

  • Commentaires

    18
    Samedi 5 Juin à 09:42

    Rien ne vaut plus qu'un bon rire devant une petit encas. 

    Merci pour toutes ces magnifiques photos.

    Très bonne fin de semaine à tous.

      • Dimanche 6 Juin à 09:13

        Coucou Petite-Jeanne, le rire est un bon dérivatif ! Merci d'apprécier nos photos ! Bon dimanche et GBizh !

    17
    Jeudi 3 Juin à 19:11

    Les paysages ressemblent un peu à la Toscane, dommage qu'il ne faisait pas très beau ! J'adore tous ces coquelicots qui bordent nos chemins, une petite touche de couleur pleine de charme !

    Merci pour ce partage, adorant l'Espagne je ne peux que valider à 100 %  !

    Bises et belle soirée à vous deux.

      • Samedi 5 Juin à 00:53

        Coucou Martine, Nous n'avions plus nos capes de pluie à portée de main, ni nos sursacs, ce qui est bon signe même si ce n'était pas le grand ciel bleu ! Les coquelicots sont partout là bas à cette période et c'est bien agréable de les voir, effectivement ! Merci Martine de valider à 100 %, hi hi ! GBizh !

    16
    Mercredi 2 Juin à 17:13

    JF qui se ratatine dans l'escalier ?! Le Camino aurait bien pu se terminé là ! Et il n'y a pas que Gilbert qui se lève avant l'aurore, c'est aussi le choix des extrêmes orientaux, décalage horaire oblige ...

      • Mardi 8 Juin à 00:22

        Coucou Xtian, hi hi ! Eh oui, JF s'est ratatiné mais, cela ne t'es jamais arrivé de tomber sur le Chemin ? Non, le Camino ne s'est pas arrêté là.. la chute fut moins "grave" que la mienne au tout début de notre aventure. .. Quant à ceux qui se lèvent aux aurores comme Gilbert, perso nous n'en avons pas vu souvent. C'est un choix ! Bizh Xtian !

    15
    Mercredi 2 Juin à 09:48
    virjaja

    hé bien , heureusement que J.F ne s'est pas trop blessé dans sa chute!!! j'aime beaucoup les paysages que tu nous offre, et l'intérieur de l'église est incroyable!! gros bisous Claire. cathy

      • Mercredi 2 Juin à 23:08

        Coucou Cathy, Merci d'aimer tous ces joyaux naturels ainsi que ce patrimoine espagnol particulièrement impressionnant !  Quant à JF, il a eu plus peur que mal et cette anecdote le fait bien rire après coup ! GBizh Cathy !

    14
    Mercredi 2 Juin à 08:43

    Coucou Claire,
    Eh bien dis donc, ton mari aurait pu se faire très mal !
    Merci pour le partage de ce nouveau périple et de ses anecdotes. 
    Sur les premières photos, c'est le temps que nous avons ce matin, bien calés dans un nuage de pluie.
    Merci aussi pour la photo éclat de rire ;-)
    Bises et bonne journée

      • Mercredi 2 Juin à 23:05

        Coucou Pascale, Oui, c'est vrai que JF aurait pu se faire très mal. Heureusement ce ne fut pas le cas et c'est pourquoi je raconte l'anecdote de cette façon plutôt humoristique. J'ai fait pire en tombant au tout début de notre périple.. nous étions encore en Bretagne et je traversais une rue. Lorsque tu vois le sol arriver à toute vitesse, alors que tu es entraînée par ton sac à dos sans pouvoir rien faire pour éviter le choc... ça fait très bizarre ! Cela m'est arrivé deux fois et j'espère que je n'aurai pas d'autre expérience de ce genre ! ... Nous n'avons pas eu de chance avec le temps, en règle général et cela, depuis le départ.. mais bon.. on oublie ! Quant à l'éclat de rire, il nous a fait un bien fou ! Merci et GBizh Pascale !

    13
    Mardi 1er Juin à 22:47

    C'est bon de découvrir un bout d'Espagne grâce à tes photos... je ne m'imaginais pas qu'il y avait des lieux aussi beaux.  J'ai eu peur quand tu as raconté la chute dans l'escalier, en pleine nuit, de ton mari. Comme mon père, j'ai toujours une lampe de poche près du lit... je ne veux réveiller personne et je ne veux pas non plus tomber.... Merci encore pour ce récit, et admirative de tous les kms faits. Bonne nuit. Bises.

      • Mercredi 2 Juin à 21:07

        Coucou Elisabeth, Contente de te faire découvrir ces paysages espagnols ! Quant à la chute de JF, je l'ai racontée de façon humoristique parce que justement, elle n'était pas grave ! JF aussi avait une lampe, mais il a dû penser s'en sortir sans, cette nuit là ! Merci de continuer à nous suivre ! Bizh Elisabeth !

    12
    Mardi 1er Juin à 14:47

    Bonjour d’Angers,
    Waouh ! … L’intérieur de l’église de Los Arcos ! …
    Magnifique reportage qui me permet de m’immerger en suivant le camino avec Google Maps ...
    Bonne Journée ! … Amicalement … Claude …

      • Mercredi 2 Juin à 08:37

        Coucou Claude, Merci de ton enthousiasme et de suivre le parcours sur Google Maps (sur la carte sous l'article ou de façon plus détaillée encore ?) ! Tu as raison de faire ça en tout cas ! Bonne journée et Bizh !

    11
    Mardi 1er Juin à 10:14

    Hola Claire-Cerise !

    Pour la fontaine à vin de Ayegui... j'y suis passé, il faisait encore nuit...j'avoue que j'étais très matinal... car dans les dortoirs, les ronflements sont au paroxysme en fin de nuit... et je ne supportais plus ! Alors, je n'avais pas le choix... je me levais très tôt entre 5 et 6 h...comme souvent on était couché assez tôt la veille, cela suffisait comme sommeil...mais je m'arrangeais toujours pour quitter le dortoir sur la pointe des pieds... tout étant ficelé au sac le soir, y compris les chaussures... et, même si l'étape était assez courte, sur le chemin et les passages dans les pueblos... je prenais vraiment le temps de vivre ! Même le temps de faire des siestes quand il faisait beau. Ce qui fait, que j'arrivais guère de temps avant les autres dans les albergues... 

    Et, vous n'avez encore pas eu beaucoup de chance avec cette étape, avec ce temps maussade... pourtant, c'était des coins superbes, avec des teintes aquarelles...qui faisait un peu Toscane ! 

     Même si c'est pas marrant de se casser la figure dans les escaliers...souvent ça nous fait rire, et on y peut rien... très belle anecdote qui m'a fait bien rire... et, les parties de rigolades... ça fait partie des beaux souvenirs de ces grands Chemins ! C'était un bon moyen pour décompresser, se défatiguer et de retrouver le moral ! Ma plus belle soirée de rire, cela a été à Logrono, il me semble me souvenir...avec Paule une artiste canadienne, Morten un jeune hollandais qui accompagnait un jeune handicapé...et deux copains allemands... comme ils ne servaient pas tôt les repas du soir, en attendant, chacun a payé sa tournée... bières au départ...puis pacharan pour finir... à table, j'en avais mal au ventre de rire ! 

    Bonne journée à vous deux,

    Gilbert

     

      • Mercredi 2 Juin à 08:25

        Coucou Gilbert, Cela nous est arrivé de quitter le dortoir sur la pointe des pieds mais pas souvent. En Espagne, nous nous levions plus tôt qu'en France mais nous n'avons jamais fait de sieste. La météo est pour beaucoup dans l'organisation de chacun en fait ! Quant au rire... il est indispensable. Je dis tjrs qu'il faut rire au moins une fois par jour ! C'est bon pour le moral ! Quant à la chute de JF, il en rit aussi maintenant ! C'est sûr que sur le moment, ce ne fut pas très agréable mais il a fait ça sans réveiller personne... même pas moi qui ai pourtant le sommeil léger ! Heureusement, son bobo n'était pas grand chose ! Merci Gilbert de tes anecdotes perso et GBizh finistérienne !

    10
    Mardi 1er Juin à 09:36
    Claudine/canelle

    Merci encore pour ce partage 

    Bises Claire

      • Mercredi 2 Juin à 08:15

        Merci Claudine de nous suivre, c'est gentil ! GBizh



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :