• 932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

     

    C'était en 2018 ! 

    [Pour donner une idée de ce qu'est le Chemin aux futurs marcheurs !]

    La Suite.. 61 jours après le départ de Sainte Anne d'Auray (56) 

    898 - Suite1 de - Notre Chemin vers St Jacques, son récit et ses anecdotes - ! 

     

    6 juin 2018 - Après un lever à 6h 15 et un petit-déjeuner à 7h00, nous reprenons le Chemin à 7h45. L’étape aura été agréable pour tous les 4 mais il faut bien reprendre et nous voilà après ¼ d’heure de marche, dans le village de Belorado que nous n’avions pas vu la veille puisque l’Albergue se trouve excentré.

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Et là, l’évidence nous saute à tous aux yeux, Éric n’avance plus ! Il ne peut plus continuer ! Sans espoir d’amélioration, Il décide d’arrêter là l’aventure, ses ampoules étant de plus en plus douloureuses. Dominique et Eric vont donc attendre le bus qui les mènera jusqu’à Burgos d’où ils pourront prendre un train qui les conduira jusqu’à la frontière, puis à St Jean Pied de Port où ils ont laissé leur voiture. C’est donc là, à Belorado que nous nous quittons, mais en se promettant bien sûr de se revoir en France !! Eric et Dominique partent vers l’arrêt de bus et nous continuons quant à nous le Chemin tout en guettant la route de loin.

     932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Alors que Belorado est maintenant dans notre dos, nous verrons le car passer et nous ferons de grands signes mais Eric et Dominique ne nous verrons pas. Nous aurons fait avec eux un bon bout du Chemin (10 jours) sur lequel nous aurons échangé, plaisanté et vécu une belle histoire qui sort de l’ordinaire. Sans le Chemin, il est clair que nous ne nous serions jamais rencontrés !

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    Un peu désemparés, nous nous retrouvons donc seuls tous les deux, gros-Jean comme devant ! À Tosantos, nous apercevons une église troglodyte qui s’avère être l’ermitage de la Virgen de la Peña.

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-À Villambistia nous nous arrêterons sur une terrasse qui fait tout ce qu’elle peut pour détourner les pèlerins par des panneaux publicitaires alléchants.  932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous nous laissons tenter puis nous ferons la pause du déjeuner dans un petit restaurant à Villafranca Montes de Oca.

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Eglise d'Espinosa de Camino

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous ferons bien car ensuite, le Chemin devient de plus en plus difficile après le col, avec des dénivelés impressionnants et épuisants sur 6km500, qui nous fera dire par la suite à Eric avoir été bien inspiré de ne pas aller plus avant !! 

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    JF peine ! Nous franchissons péniblement ces montagnes russes.

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Une fois en haut, nous faisons une halte dans un endroit boisé qui doit en principe accueillir les randonneurs/pèlerins, au vu des installations qui s’y trouvent. Décidément ce n’est pas notre jour puisque l’endroit est désert et visiblement abandonné.  

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous aurons encore 5km interminables à franchir avant d’atteindre San Juan de Ortega.

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Une fois sur place, nous espérons trouver une chambre à l’hôtel mais celui-ci est plein à craquer ! C’est étonnant, nous avons cheminé sur 25km610 sans rencontrer personne et nous découvrons notre étape du soir grouillant de monde !

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous nous rabattons donc sur le seul Albergue du coin qui propose des dortoirs avec des lits superposés en nombre. Nous sommes dépités car l’endroit est tellement envahi qu’il est déjà avant l’heure, accaparé par des gens sans scrupules qui laissent derrière eux les douches et le sol des chambres complètement trempés et encombrés. Après avoir réservé nos couchettes dans la partie supérieure de deux lits superposés, nous décidons que, pour la première fois, nous éviterons douches et lessives !

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous ressortons pour visiter l’Abbatiale qui se trouve accolée à l’Albergue, celui-ci s’étant installé dans la partie cloître à étage de l’ancienne abbaye. Les bâtiments sont beaux et l’intérieur de l’église tout autant.

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Heureusement que nous aurons cette visite à faire, car autrement nous ne garderons aucun bon souvenir de cette étape où l’on sent le profit à plein nez ! De plus, le propriétaire qui tient à la fois l’hôtel et l’albergue n’est guère aimable ! Nous ne serons d’ailleurs pas les seuls à s’en faire la remarque, au vu des commentaires défavorables sur Internet ! À l’heure dite, nous irons nous installer sur une des immenses tables qui se trouvent au réfectoire.

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Le "dîner pèlerin" sera servi en cet endroit et nous pourrons nous rendre compte, en regardant les gens qui nous entourent, que nous ne serons pas seuls le lendemain matin à nous élancer sur le Chemin ! San Juan d’Ortega est peut-être un des RDV connu en Espagne pour prendre le départ vers Santiago ! En tout cas, nous nous promettons qu’après la nuit, nous nous lèverons plus tôt que d’habitude pour pouvoir devancer tout ce monde ! Ce soir là, le premier sans Dominique et Eric, JF notera de nouveau dans son carnet de bord, que les douleurs dans son mollet droit sont plus intenses ! 

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Le jeudi 7 juin, nous nous levons avec les premiers et, pour ne pas faire de bruit nous emportons sacs de couchages et sacs à dos hors de la chambre jusqu’au cloître qui donne sur une cour intérieur. C’est là que nous roulerons nos duvets pour les remettre à leur place.

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Le petit déjeuner n’étant pas prévu dans cet albergue, nous prendrons juste un café tiré d’un distributeur et nous nous élancerons dans la foulée. Nous ne sommes pas les seuls à quitter San Juan de Ortega à cette heure, mais nous ne sommes pas nombreux, ce qui est agréable alors que le jour n’est pas tout à fait levé. Dans le village d’Agès, nous prendrons notre petit-déjeuner comme beaucoup, dans un bar très accueillant et sympathique qui propose toute sorte de gâteaux, de viennoiseries et de produits confectionnés sur place.

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    L’endroit est exigu mais l’organisation de la maison est exemplaire. Nous nous mettrons dans la file d’attente et notre patience sera récompensée puisque nous pourrons bénéficier d’une table après avoir acheté de quoi nous revigorer !

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous saluerons un couple d’espagnols et leur fille, que nous croisons depuis quelques jours. La jeune fille fait peut-être le Chemin pour le spécifier sur son CV, ce qui est couramment appliqué en Espagne, et ses parents l’accompagnent. Ils ont opté pour le Chemin sans sac, ceux-ci étant acheminés par la route, d’albergue en albergue. Un service payant bien entendu. Ils ne portent sur eux qu’un petit sac à dos contenant les victuailles du jour.  Après cette étape nous repartons rechargés à bloc et nous finirons par arriver sur un plateau où un troupeau de moutons, accompagnés de leur berger et de son chien, nous précèdera pendant quelques minutes.

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous voilà au pied de la Cruz de Matagrande qui surplombe la plaine où nous pouvons apercevoir au loin, la grande ville de Burgos.

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Et puis, nous commencerons à descendre. Arrivés à un croisement, nous tomberons nez à nez avec la jeune étudiante espagnole qui attend ses parents et qui se demande s’il vaut mieux continuer tout droit où  tourner à gauche. Nous choisirons quant à nous la deuxième orientation pendant qu’elle choisira la première.

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Au bout de quelques kilomètres parcourus dans une nature verdoyante mais menacée par un ciel orageux, nous passerons devant une église en ruines à Villalval dont la cloche est encore en place. À croire que le temps s’est figé ici sans que personne n’ait pensé prendre ce joyau pour le mettre à l’abri d’éventuel voleur.

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous stoppons à l’entrée du village de Cardeñuela Riopico et voyons avec amusement la famille espagnole arriver à son tour. Et puis chacun ira vers l’Albergue qui lui convient après les 13km460 du jour.

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Cette fois nous avons réservé et c’est donc sereins que nous arrivons à notre point de chute à l’Albergue Santa Fé ! La serveuse n’est pas très aimable mais nous conduit à notre chambre très confortable, spacieuse et ayant au dessus du lit une baie vitrée qui donne sur le paysage environnant !

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Pour la première fois nous arrivons pour le "déjeuner pèlerin" qui s’avérera excellent et pendant lequel nous retrouverons Maxime, un jeune français rencontré 2 jours auparavant. Nous profiterons du reste de la journée pour se reposer et rejoindrons dans la soirée les autres pèlerins arrivés entre temps et avec qui nous dînerons dans une bonne ambiance intéressante avant d’aller dormir. Ce soir là, JF notera dans son journal de bord, que l’infection du mollet augmente  et que les douleurs, plus intenses, l’ont empêché de dormir ! À suivre… 

     

    910 - Suite13 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

     Clic pour agrandir  

    932 - Suite33 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    Cumul : après 63 jours de marche = 1257km440 

    Claire-Cerise   

    910 - Suite13 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

     

    « 931 - Suite32 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-933 - Suite34 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- »

  • Commentaires

    26
    stormalo
    Mardi 29 Juin à 08:59

    Bonjour,


    Je découvre ce blog suite au reCaptcha (pour test envoi commentaire), mais je reviendrai voir....

    25
    Dimanche 27 Juin à 21:13

    je recommence ?  dur dur  pb ?   bonsoir Claire , ah oui magnifiques photos et endroits ou vous êtes allés ,  et je me suis régalé à te suivre dans ce long article  hi hi hi  !: merci du partage  belle soirée et semaine a + 

      • Lundi 28 Juin à 15:39

        Coucou Bébert, Toi aussi tu as des problèmes pour déposer les coms ?... je suis en contact avec Ekla à ce sujet. Espérons que cela s'arrange !! .. Merci pour les photos et tant mieux si le parcours te plait. L'article est long parce qu'il y a à voir, mais il n'y en a plus que 2 ou 3 à venir ! La fin est proche donc ! GBizhous et belle semaine aussi !

    24
    Dimanche 27 Juin à 17:11

    Bonjour Claire-Cerise,


    Me revoilà après 1 mois de balades dans ta belle Bretagne mais où le temps n'a pas été tip-top !


    Ces montagnes russes, quelle épreuve ! je vais me répéter mais je suis encore admirative par tous vos effort et tous ces kilomètres avalés sans trop vous plaindre ! 


    Une question me vient à l'esprit et tu m'y répondras si tu veux et ce n'est pas si tu n'y réponds pas :


    Pourquoi ce chemin ? est-ce spirituel ? Est-ce sportif ? Allez il faudra que je rattrape mon retard. Bise charentaise. marie

      • Lundi 28 Juin à 15:35

        Coucou Marie, Le temps en Bretagne en ce moment est effectivement très variable mais je crois que c'est assez général à part la Provence peut-être ! Tu as dû avoir de tout, en fait, comme nous en Finistère qui n'avons pas encore chaud, loin de là ! Les touristes vont arriver très bientôt et nous serons aussi blanc qu'eux hi hi hi !! C'est rare !.. Oui les montagnes russes furent une épreuve, c'est sûr, on ne peut dire le contraire. Cela fait mal aux genoux de descendre et aux poumons de monter ! De monter est difficile mais d'arriver en haut pour rester au même niveau, est moins éprouvant ! Je peux répondre à ta question.. j'ai déjà évoqué cela au tout début du récit, soit dans des coms, soit dans le récit même, je ne sais plus. Nous sommes sur le Chemin pour les deux raisons ! Pour l'instant, sur cette longue distance, c'est plutôt le côté sportif qui domine mais plus nous allons nous rapprocher de Santiago, plus cela deviendra spirituel. GBizhous Marie !

    23
    Dimanche 27 Juin à 16:35
    Elisabeth

    Encore un très bon récit, de belles photos, quelques mésaventures aussi, mais c'est un peu normal. Et puis connaissant la fin de cette histoire, je vois que vous avez fait un beau périple jusqu'ici. Je vous dis bravo car c'est énorme ! Bon dimanche et bises.

      • Lundi 28 Juin à 15:20

        Coucou Elisabeth, Merci à toi de nous suivre dans les bons et les mauvais moments ! Le périple est beau et nous aura permis de découvrir que nous étions capables de le faire mais...  à condition d'être en bonne santé ! Ceux qui partent sans l'être prennent des risques et cela n'est pas souhaitable !! GBizhous !

    22
    Vendredi 25 Juin à 15:43

    Coucou Claire,
    Je me suis abonnée à te news, mais je ne reçois rien ;-(
    Aujourd'hui encore, je me suis régalée de vous suivre dans ce parcours. Les photos sont comme toujours très diversifiées, il y en a pour tout les goûts.
    Sympa la rencontre de ce beau troupeau.
    En tous cas, j'admire, je ne sais pas si je trouverais ce courage jour après jour ;-)
    Bises et bonne fin de journée

      • Lundi 28 Juin à 15:00

        Coucou Pascale, Je ne sais pas ce qui se passe avec les News, les commentaires, les captchas. Je viens de passer un message à Ekla pour poser le problème des captchas.. lorsque j'aurai une réponse, je poserai le problème des News. Tout à l'air de foutre le camp un peu partout, c'est délirant et inquiétant ! Enfin.. le principal est que tu te sois régalée avec ce nouvel article ! Oui, la rencontre avec le troupeau de moutons fut sympa. La faune et la flore sont les amis du randonneur ! Je suis sûre que tu arriverais à faire ce que l'on a fait ! Tous les matins, on repart comme au premier jour, pratiquement ! Merci Pascale et GBizhous !

    21
    Jeudi 24 Juin à 08:58

    ¡Hola!


    Ce n'était pas à San Juan de Ortega qu'il fallait faire étape mais à Agès où se trouvent plusieurs alberghe et hôtel. De plus, le lendemain, les étapes ainsi découpées permettent d'atteindre Burgos ...


    Bises 

      • Jeudi 24 Juin à 09:49

        Coucou Xtian, Comment veux-tu savoir à l'avance où il faut s'arrêter dormir ! De plus, après ces montagnes russes, on n'a guère envie de continuer plus avant ! Lorsque tout va bien, pas de problème, mais lorsqu'un problème physique commence à poindre son nez.. la chose est beaucoup moins aisée ! Pour atteindre Burgos, ça, on va l'atteindre !! GBizhous !

    20
    Mercredi 23 Juin à 17:00

    Un parcours bien difficile avec ces montagnes russes. Etonnante cette petite église troglodyte, cela ferait un beau décor de cinéma ! Quel plaisir de revoir ces cigognes perchées sur les toits ou pylônes électriques, cela me rappelle tant de bons souvenirs !


    Bises et bel après midi à vous deux !

      • Jeudi 24 Juin à 09:36

        Coucou Martine, Oui ces montagnes russes furent une épreuve.. la plus dure dans nos souvenirs car le fait de redescendre ce que l'on vient de monter pour recommencer encore et encore, est assez éprouvant mentalement ! .. Quant aux cigognes, elles ont leur petit effet et succès effectivement. C'est une note agréable sur le parcours ! GBizhous Martine ! 

    19
    Mardi 22 Juin à 15:58
    Martine Martin

    Je pense que la prochaine fois je mettrais les commentaires sur Facebook car c'est la galère pour en mettre un avec les images à cocher. Je recommence pour la 3ème fois en espérant que ce sera la bonne qu'après une nuit difficle dans un dortoir, vous avez une belle étape et trouvé ensuite une chambre individuelle avec une très belle vue. Quand on connait votre histoire, ta conclusion nous rappelle que les ennuis arrivent.

      • Jeudi 24 Juin à 09:32

        Coucou Martine, Il y a des images à cocher chez moi ?? Première nouvelle !! Sais-tu comment enlever cela ? Moi aussi je n'aime pas cette méthode ! Oui, heureusement qu'après ce fameux dortoir-foutoir, nous avons trouvé un endroit calme et reposant avant le coup de massue !! GBizhous !

    18
    Mardi 22 Juin à 13:52

    Bonjour Claire,


    J'ai beaucoup aimé ces étapes. D'une part dès les premiers clichés ces cigognes puis les moutons. Enfin le beau temps et le ciel bleu. Tes photos sont lumineuses. J'aime les paysages, ces grandes étendues. Puis tes explications détaillées. Je suis admirative de tous ces kilomètres parcourus. Je ne savais pas qu'en Espagne il était de bon ton pour les jeunes de faire le chemin et de le mettre dans son CV.


    Si je comprends vous transportez avec vous votre barda ..... Vous avez un dos à toute épreuve !


    Merci Claire pour ce partage. C'est chouette tout simplement.
    Belle fin de journée. Bises des Alpes de haute Provence

      • Jeudi 24 Juin à 09:28

        Coucou Elisa, Contente de te montrer et de t'apprendre des choses sur ce Chemin emblématique ! Il est sûr que, si l'on porte toutes ses affaires, le dos doit être en bonne forme et la santé en général aussi ! Ce n'est d'ailleurs plus le cas et si l'on décidait dans quelques temps d'y retourner, il sera sans doute raisonnable d'utiliser le service "portage" cette fois ! Nous verrons bien.. ! En tout cas, merci à toi de découvrir et d'apprécier.. ça aussi c'est chouette ! Bizh du Finistère !

    17
    Mardi 22 Juin à 11:06
    virjaja

    impressionnantes montées sur ce chemin blanc!! que de beaux bâtiments, et un coup de coeur pour les cigognes et leurs nids. gros bisous Claire. cathy

      • Jeudi 24 Juin à 09:20

        Coucou Cathy, Oui ce passage fut impressionnant et éprouvant pour JF surtout dans les montées et pour moi dans les descentes qui font mal aux genoux ! .. Les nids des cigognes sont énormes, en proportion avec leur corps évidemment ! Ce sont des oiseaux fascinants, c'est sûr ! GBizhous Cathy !

    16
    Mardi 22 Juin à 09:48

    Bonjour Claire-Cerise...


    Ah ces cigognes... qui sont des Reines en Espagne, car elles porteraint chance dans les villages, je pense que c'est en rapport avec la natalité... et, elles ont été mes premiers thèmes dans mon retour dans le dessin , dans les aquarelles d'abord... puis, j'ai bifurqué vers la peinture à l'huile... Tu ne les as peut-être pas vues, car on ne se connaissait pas à ce moment-là, je pense avoir mis un album à ce sujet dans mon blog... 


     Quel plaisir de revoir tous ces beaux endroits, qui grâce à tes belles photos...me ramènent 19 ans en arrière... avec des détails qui me reviennent en souvenir, comme l'arrivée à San Juan de Ortega, où il faisait ce jour-là une chaleur d'enfer ! 


    Bonne journée et bonne semaine,


    Gilbert

      • Jeudi 24 Juin à 09:14

        Coucou Gilbert, Pour nous qui venons de Bretagne la cigogne comme le flamant-rose sont des oiseaux étonnants, déjà par leur taille et aussi par leur comportement. Il n'y a rien de tel dans notre région et nous les avons découverts lors de nos virées en CCar et sur le Chemin avec bcp de plaisir !! J'irai voir tes peintures dans ton blog lorsque le planning sera un peu plus calme car en ce moment c'est plutôt speed !! .. Tant mieux si récit et photos te remontent 19 ans en arrière puisque les souvenirs sont plaisants ! La chaleur est arrivée quelques jours après notre départ du Chemin... on y arrive ! Merci Gilbert et Bizh bretonne !

    15
    Mardi 22 Juin à 09:19

    Supers ces rencontres que vous avez faites, et ces paysages ... magnifiques ! Mais moi en ce moment, j'ai un mal au dos pas possible (je vais d'ailleurs à 11 h passer une radio), alors rien qu'à te lire je hurle presque !!!! mdr ! Mais que de souvenirs pour vous ! Bisous, bisous;

      • Jeudi 24 Juin à 09:03

        Coucou Monique, Oui nous gardons un bon souvenir de ce Chemin.. c'est une parenthèse inoubliable dans une vie où l'on met tout de côté pour marcher vers un but .. ! .. Bon courage pour ton dos ! J'espère que les remèdes vont te soulager ! GBizhous !

    14
    Mardi 22 Juin à 08:51
    Claudine/canelle

    Impressionnant tout ce chemin parcouru ...


    Les paysages sont somptueux , merci pour tes photos 


    Bonne journée Claire 


    Bises à vous deux

      • Jeudi 24 Juin à 00:36

        Coucou Claudine, Les kilomètre défilent ainsi que les paysages ! Merci et GBizhous !



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :