• 936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

     

    C'était en 2019 ! 

    [Pour donner une idée de ce qu'est le Chemin aux futurs marcheurs !]

    La Suite.. 67 jours de marche depuis Sainte Anne d'Auray (56) et 1270km700 parcourus en 2018 

    898 - Suite1 de - Notre Chemin vers St Jacques, son récit et ses anecdotes - ! 

     

    8 octobre 2019 - Après un petit déjeuner à 7h15 à l’Albergue nous retrouvons le Chemin à 8h00 et quittons Hornillos del Camino.

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous avons deux bonnes montées à affronter dans la matinée.

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    J’attends JF … il est vidé et ne ressent aucune force.

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    La pause du déjeuner se fait à Hontanas en terrasse à 11h30.

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous reprenons notre marche une heure plus tard et la reprise est très difficile.

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    J’attends JF de plus en plus …. Nous nous arrêtons un moment en face des ruines de l’Abbaye de St Antoine qui date du XVème siècle, pour siroter des boissons fraiches dans un espace vert où se trouve une sorte de paillote accueillante. Nous discutons avec le tenancier quelques minutes avant de repartir.

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    La route est toute droite et nous pouvons voir le village de Castrojeriz et son château se dessiner tout au bout.

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    JF avance doucement, quant à moi j’ai troqué mes chaussures contre mes sandales de marche, les premières pourtant portées pendant toute notre préparation physique d’avant le départ, me font mal et je regrette d’avoir jeté la paire que j’avais en 2018... de vrais chaussons !

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous arrivons à Castrojeriz après 21km440 et recherchons immédiatement un Albergue dans la rue qui monte à l’église.

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Après être rentrés dans celui que nous avions repéré dans notre « guide » et en être ressortis aussitôt, nous en avisons un autre qui heureusement sera le bon !

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    L’Albergue « A Cien Leguas » est complet mais il reste la chambre la plus grande et sa salle de bain privative.

    Vues de la fenêtre de la chambre, à l'opposé de la rue

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous nous retrouvons dans un endroit confortable qui, au vu de la situation, sera l’idéal pour se reposer davantage. Après les douches, nous irons dîner avant l’arrivée du groupe de français rencontré la veille à la Fontaine de Praotorre. JF s’endormira illico ensuite !

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Le lendemain 9 octobre - JF a mal dormi..  Il est toujours vidé et sans force au lever du lit et son pouls bat la chamade ! À l’aide d’une « application » sur son portable, il avait pu mesurer son pouls la veille après s’être reposé pendant deux heures. Il battait à 118 ! Ce matin au réveil, il bât à 108 mais dès qu’il met le pied à terre, les pulsations montent à 131 à la minute. Il est clair qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond et JF prend la décision d’arrêter le Chemin 2019 à peine commencé, à Castrojeriz donc.

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous prévenons Fernando le tenancier que nous arrêtons notre marche sur le Camino et que nous voulons prendre un bus pour Burgos. Celui-ci ne passant qu’à 8h tous les matins, Fernando nous réservera une place dans le bus du lendemain.

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Du coup,  nous passerons une nuit de plus dans la chambre qui, heureusement, est toujours disponible. Nous réservons par téléphone deux places dans le bus Burgos-Bordeaux. Le départ est donc prévu pour le lendemain à 18h45 et l’arrivée à Bordeaux, à 1h55 ! Pauvre Vianney que nous prévenons dans la foulée ! JF dormira une bonne partie de la matinée et puis nous descendrons prendre le déjeuner-pèlerin.

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Après une bonne sieste, nous irons faire quelques petits pas dans les rues du village à la recherche de l’épicerie pour acheter des bouteilles d’eau.

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    À 19h, le dîner nous appellera et puis nous remonterons préparer nos affaires pour que tout soit prêt au réveil…

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    Le lendemain 10 octobre - À 6h30 nous sommes debout et à 7h, nous prenons notre petit déjeuner avant de partir vers l’arrêt bus. Il y a là plusieurs femmes qui partent à Burgos travailler ! À 8h, le bus est là. Nous quittons Castrojeriz et à 9h30, il nous dépose à Burgos ! Cela fait un drôle d’effet de se retrouver là, quatre jours après notre élancée sur le Chemin ! Le cœur de JF bat toujours la chamade et les indications sur le portable sont toujours préoccupantes ! Nous reprenons un petit déjeuner dans un café près du Pont de Santa Maria. Un peu avant le déjeuner nous nous dirigeons vers la Cathédrale toute proche et nous déjeunons sur la terrasse d’une pizzeria juste en face !

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

      936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous discutons avec deux groupes de français dont l’un vient de terminer son étape annuelle.

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Alors que nous sommes de nouveau sur la Place, un couple d’asiatiques nous aborde et nous échangeons quelques instants. Ils sont impressionnés par notre parcours 2018 et la femme nous propose de nous prendre en photo avec l’un de nos portables.

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Puis nous allons attendre sur la promenade devant le Rio Arlanzon, que l’après-midi se passe.

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    À 17h30 nous faisons une pause bière-tapas dans le même café du matin. Le barman est français et nous sympathisons. À 18h15, nous arrivons à la Gare routière et à 18h45, notre bus en provenance de Madrid arrive. Sa destination est Lausanne, en passant par Bordeaux puis par Lyon. Nous quittons Burgos ! Le premier chauffeur que nous avons a une conduite épouvantable. Il roule à vive allure même dans les virages ! En fait, il ne lève jamais le pied ! C’est stressant et, cramponnée, je murmure à chaque virage que nous allons nous crasher !!

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    À St Sébastien, le deuxième chauffeur prend le relais et je pousse un « ouf » de soulagement, sa conduite étant normale. À la frontière, des policiers montent dans notre car pour faire un contrôle et… ils trouvent parmi nous un sans-papier. Après 20mn de discussion, il est pris en charge par la police et nous pouvons repartir. À Bayonne, un pèlerin rennais n’ayant pas compris qu’il fallait qu’il change de bus a dû descendre précipitamment pour choper ce dernier qui repartait ! Avec tous ces contres-temps nous arrivons à Bordeaux à 2h52 au lieu de 1h55. Vianney est là qui nous attend, le pauvre.. et à 3h45, nous arrivons chez lui, à Ludon-Médoc ! La boucle est bouclée !

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Epilogue :

    Comme à l’aller, nous faisons le retour à la maison en CCar, sur quelques jours. Arrivés à la maison, JF prend RDV avec son médecin traitant qui l’envoie aux urgences à Brest dès le 17 octobre où il aura : un ECG, prise de sang, gazométrie du sang, radio des poumons, échographie cardiaque… Ensuite, ce sera un enchaînement interminable et JF est encore en plein dedans, 2 ans après ! 

    Le Jeudi 14 novembre 2019 : Consultation Cardiologue : Auscultation et échographie cardiaque. Mercredi 4 décembre 2019 : Scintigraphie myocardique d'effort  avec injection de Technétium au CHRU de Brest. Mercredi 11 décembre 2019 : Les résultats de la scintigraphie montrent un rétrécissement coronaire. Hospitalisation à la clinique le dimanche 15 décembre. Lundi 16 décembre 2019 : Coronarographie : Une artère coronaire rétrécie et une autre presque complètement bouchée côté gauche. Mercredi 18 décembre 2019 : Angioplastie : Un stent posé sur artère rétrécie + débouchage et stent posé sur artère quasi bouchée. Du Jeudi 6 au jeudi 27 février 2019 : Rééducation cardiaque à Roscoff.

    Après cela nous espérions que tout allait rentrer dans l’ordre, mais NON ! JF n’arrive toujours pas à retrouver son souffle alors les examens reprennent :

    Jeudi 5 mars 2020 : Consultation Pneumologue : perte de volume respiratoire de 60 % - Détection d’une BPCO : Broncho-pneumopathie chronique obstructive. Vendredi 9 avril 2021 : Consultation en Pneumologie : La capacité respiratoire a un peu régressé depuis consultation au mois de novembre 2020. Changement de médicaments. Lundi 12 juillet 2021 : Test d’effort à l’Hôpital en vu d’une Réadaptation respiratoire au CHU. À ce jour, nous en sommes là…

    La Réadaptation respiratoire est prévue sur 10 semaines, à raison de deux après-midi par semaine, du 12 octobre 2021 au 12 décembre 2021.

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    Espérons qu’après tout cela, nous puissions envisager un retour sur le Camino en 2022 ! Il faut bien que nous arrivions à vous emmener jusqu’à St Jacques de Compostelle et même… jusqu’au Cap Finisterre !! En tout cas, Merci à St Jacques d'avoir susurré à JF de s'arrêter à temps. Lui qui a eu peur d'un AVC a échappé à un infarctus !

    D’ici là, nous allons reprendre nos virées en CCar, si le Coronavirus, ses variants et les mesures drastiques sanitaires ne viennent pas nous mettre des bâtons dans les roues ! Après un rassemblement familial dans le Limousin fin août, nous irons découvrir en septembre le Cantal et ses jolis villages.

    Je ne publierai sur mon Blog aucun article avant le mois de Novembre. Après 9 mois d’écriture pour vous conter notre Chemin dans 40 articles, je vous conterai ensuite notre dernière virée en CCar ! D’ici là…

    Bonnes Vacances et Bel Eté à tous ! 

    Et Bonne Rentrée ensuite !

    910 - Suite13 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

     

     Clic pour agrandir   

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    Cumul : après 68 jours de marche =  1314km080

    Claire-Cerise    

    910 - Suite13 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

     

    936 - Suite37 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    Merci à vous tous d'avoir suivi notre aventure

    et merci pour tous vos commentaires qui ont permis d'échanger et de développer certains de ses aspects 

    Merci également à tous ceux qui l'ont suivie à partir de Face Book et qui ont déposés leurs commentaires sur ce réseau

    !!!

     

    « 935 - Suite36 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

  • Commentaires

    44
    Mercredi 13 Octobre à 10:15

    Coucou Claire,

    J'espère que vous avez bien profité de vos vacances. C'est vrai que dans la vie il ne faut jamais perdre courage et vivre ses rêves à fond quand on peut ! Vous avez bien fait de vous arrêter à temps. J'espère qu'un jour vous pourrez vous relancer sur les chemins de St Jacques et réaliser votre rêve final. Heureusement vous avez la chance d'avoir un camping car, qui permet de belles évasions. Meilleures santés à J.F.
    Bonne journée à vous deux.
    Bisous.

      • Mercredi 13 Octobre à 18:52

        Coucou Martine, oui nous avons profité de nos vacances en Cantal-Aveyron et dans le Lot que je narrais en directe sur FB tous les soirs mais... que je vais raconter ici dans le courant du mois de novembre ou en début d'année 2022. Quant au Chemin, il va falloir se remettre sacrément en forme pour pouvoir le reprendre, j'avoue qu'il n'est pas évident d'y croire pour l'instant, on verra bien ! C'est vrai que le CCar nous donne des ailes et c'est déjà ça, même si le but n'est pas le même ! Merci Martine pour JF, je lui transmets ! GBizhous !

    43
    Samedi 9 Octobre à 08:05

    Coucou Claire,
    J'espère que vos vadrouilles se passent bien, que vous n'avez pas été ennuyés par les périodes de grosses pluies et que vous allez bien.
    Bisous et à bientôt

      • Samedi 9 Octobre à 09:09

        Coucou Pascale et merci de prendre de nos nouvelles. Nous sommes rentrés il y a une dizaine de jours pour les RDV médicaux. Nous avons passé plus d'1 mois dans le Cantal-Aveyron et Lot et sommes restés que 2x2 jours dans le CCar à cause de la pluie. Donc nous avons pu suivre notre programme de visites sans problème et je raconterai cette escapade dès que le planning me le permettra. J'espère que tu vas bien de ton côté et que tu as bien profité de l'été ! Profite bien de l'automne pour tes sorties photos ! On a hâte de les découvrir ! GBizhous !

    42
    Dimanche 22 Août à 10:40
    Bonjour Claire un régal de revoir ton article et photos magnifiques gros bisous belle vacances profitez bien et je ne vais pas sur Facebook ou rarement ... A++ merci
      • Dimanche 22 Août à 15:14

        Coucou Bébert, OK ! Alors à plus... ! Mi octobre probablement ! GBizhous !

    41
    Mercredi 18 Août à 11:22

    Coucou vous deux et oui des aventure comme celles que tu racontes peuvent être effrayantes, et d'autres merveilleux souvenir, moi je reprends doucement le blog et toi tu repars, nous repartons 6 jours en septembre suir la Bretagne entre 2 rdv pour Jp bientôt opération des yeux.

    bises amicales et a très bientôt

      • Mercredi 18 Août à 14:19

        Coucou Lyly, on ne se sera pas vu cette fois-ci mais ce n'est que partie remise puisque vous avez maintenant votre pied à terre pas très loin de chez nous ! Espérons aussi que la prochaine fois, verra des jours plus chauds !! Bon petit séjour en Finistère et à très bientôt quand même ! GBizhous à vous deux et bon courage à JP ! 

    40
    Mardi 17 Août à 12:49

    C'est avec plaisir que j'ai relue votre périple et toutes ces belles rencontre .  J'espère que les soucis de JF vont ce résorber bonne rééducation respiratoire à JF et que vous pourrez  finir votre chemin en 2022... En attendant je vous souhaite bonne virée en CC. A bientôt Claire. 

    39
    Dimanche 8 Août à 18:35

    PS : et je ne comprends toujours pas pourquoi je ne reçois pas ta news alors que je suis inscrite ;-(

      • Lundi 16 Août à 19:31
      • Lundi 16 Août à 08:54
        Pascale MD

        Ceci explique cela hihihi
        Bisous Claire et à bientôt

      • Dimanche 8 Août à 18:52

        Coucou Pascale, c'est normal que tu ne reçoives plus d'avis de parution puisque je ne publie plus en ce moment... et cela jusqu'au mois de novembre ! Tu avais déjà déposé un commentaire lors de la publication de cet article, alors merci pour ton nouveau com Pascale ! Je continue de lire tes articles même si je ne publie plus... du coup je ne mettrai plus le lien vers mon blog tant que je n'ai pas de nouveaux articles sinon tu vas retomber à chaque fois sur celui-ci, hi hi smile ! Allez, GBizhous Pascale et Bel été malgré les problèmes que nous traversons tous ! 

    38
    Dimanche 8 Août à 18:33

    Eh bien, je ne peux que souhaiter que la réadaptation respiratoire de JF portera ses fruits et que vous pourrez menez votre projet à bien en 2022.
    En attendant, je vous souhaite une bonne vadrouille sur l'Ardèche et le Vaucluse. J'espère aussi sur le Corona ne va pas nous reconfiner, cela deviendrait très très lourd cette affaire !
    Bonnes vacances.
    Bises et à bientôt

    37
    Jeudi 5 Août à 12:10
    Bonjour Claire un régal de revoir tes photos et ces paysages et++ merci belle vacances profitez bien au max ... , Nous ça fait 2 mois et ++ que nous sommes partis prenez soin de vous deux à+
    36
    Jeudi 5 Août à 10:21

    j'avais raté cet article! Décidément, JF n'a pas de chance avec ce chemin!!! j'espère que ses soucis de santé vont d'arranger et que vous pourrez finir! étonnants ces paysages presques désertiques. gros bisous Claire. cathy

    35
    Lundi 26 Juillet à 16:51

    bonjour à tous les deux , mais que de beaux souvenirs en photos magnifiques vous avez 

    et merci pour ce beau partage  j'aime +++++++++ , il y a de si beaux monuments à voir un peu partout et  

    en prime les bons repas et le vin qui va avec  hi hi  ! vous avez eu raison +++  , gros bisous belle semaine a +

    34
    CAPUCINE66
    Samedi 24 Juillet à 11:31

    bonjour Claire contente e te retrouver sur le chemin..je souhaite que JF se remette vite pour que vous puissiez continuez ce magnifique périple...je t'embrasse YVETTE

    33
    Vendredi 23 Juillet à 12:16

    Ce que je peux dire c'est que c'est dur de vieillir. Le copain de mon mari (ils se connaissent depuis 1993, collègues de travail dans le déménagement), né en 1968, donc il aura 53 ans en septembre, a dû se faire opérer au mois de décembre, à 52 ans, d'une artère rétrécie à 75 %...  C'est dur de se voir diminué et en plus de devoir passer tant d'examens médicaux (nécessaires), ça prend beaucoup de temps, les rendez-vous ne sont pas à manquer ! mes beaux parents, je les ai connus dans les années 70, nés en 1927 et 1928, avaient une boite spéciale médicaments à prendre 3 fois par jour, je peux te dire qu'il y en avait beaucoup à prendre, ma belle mère ayant fait une angine de poitrine au début de son mariage et mon beau père a eu un infarctus à 45 ans. Bisous et bon week end, bon courage.

    32
    Jeudi 22 Juillet à 14:33
    Petits Bonheurs

    Bonjour Claire,

    Mon commentaire n'arrive pas à passer .... alors je recommence.
    Je disais ceci.
    Vous êtes des personnes à la forte personnalité. Tenaces et acceptant les défis. Heureusement votre bon sens a su vous dire qu'il fallait arrêter. C'est décevant après 4 jours j'en suis consciente mais vous allez pouvoir recommencer une fois ton époux "rafistolé". Il y a des périodes ainsi !

    Bonne rééducation respiratoire à JF. Reposez-vous puis vous avez la grande chance d'avoir un CC qui vous permet l'évasion.
    Bonne pause Claire. prends soin de toi également. Bises

    31
    Jeudi 22 Juillet à 14:26
    Petits Bonheurs

    Bonjour Claire,

    Vous êtes des personnes tenaces mais heureusement que vous avez su vous arrêtez à temps. Bien-sûr, j'imagine votre déception. Votre détermination vous permettra de continuer ce chemin une fois ton époux soigné. Surtout ne pas vous décourager !

    Vous avez la grande chance d'avoir un CC et de pouvoir vous évader. Vous pouvez décider vos lieux de séjours suivant l'affluence touristique.

    Je souhaite une bonne réadaptation respiratoire à JF. Tout ira bien j'en suis certaine.

    Une pause méritée pour toi qui a vécu beaucoup de stress.
    A l'automne pour d'autres avantures !

    Bises des Alpes de Haute Provence

    30
    Jeudi 22 Juillet à 09:46

    Oh là là...Claire-Cerise... Quelle terrible déception pour vous deux ! C'est terrible ces horribles moments à vivre. Moi même je l'ai connu surtout en 2001...lors de mon premier voyage vers Composqtelle... où j'ai été obligé de m'arrêter à Pau... après avoir vu un mèdecin à Nogaro qui m'avait dit : Mon cher Monsieur, prenez le Bus pour arriver à une Gare et rentrez chez vous, sinon, vous aurez des séquelles le reste de votre vie ! Et, c'était de la gnonotte à côté de ce qu'à eu JF ! Un simple tendinite au tendon d'Achille de mon pied droit... suite à une mauvaise chute en ski 3 Mois avant ! Et 20 ans plus tard... je sens encore une gêne vers cette cheville ! Car j'ai boité plus de 200 km.......... avant de prendre ma décision ! Alors... comme vous avez été très adultes et raisonnables de vous arrêter tout de suite ! Il ne nous reste plus qu'à souhaiter une véritable guérison à JF... je suis de tout coeur avec lui ! Je me faisais une telle joie au début de reconnaître tous ces beaux endroits... que pour la plupart je ne les voyais qu'au petit matin... c'était encore bien sombre à ce moment-là ! Les couleurs de tes photos sont cette fois tellement belles et lumineuses ! Une grosses déception pour moi aussi votre pénible aventure !

    Bises de l'ami Gilbert et Amitiés à JF !

    Gilbert 

    29
    Mercredi 21 Juillet à 09:00

    Jf et toi, arriverez-vous un jour à découvrir la Méseta ?

    28
    Mardi 20 Juillet à 16:57

    Bonjour d’Angers,
    Waouh ! … Pas de chance mais … ne pas perdre courage et ...
    Bonne journée … Amicalement … Claude …

    27
    Mardi 20 Juillet à 12:04
    Pascale MD

    Coucou Claire,
    J'avoue que je suis admirative ! Vraiment bravo à vous deux pour votre ténacité.
    Je suis du genre à ne pas aimer me faire mal, alors forcément, ce n'est pas pour moi un tel périple ;-)
    Mes seules motivations à accepter une souffrance que je m'impose moi-même, c'est l'équitation et la photo. Mais ça, cela s'appelle la passion, tout comme ce doit être votre cas, cela me semble évident.
    Et heureusement, nous n'avons pas tous mes mêmes passions, mais je profite par tes billets ;-)
    Bises et bonne journée

    26
    Mardi 20 Juillet à 10:20
    Marievague
    Bonjour Claire-Cerise, Je ne le dirai jamais assez, vous avez fait preuve de beaucoup de détermination et courage pour cheminer sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle. J'admire votre ténacité et vos efforts. Je vous souhaite du fond du cœur de terminer ce chemin et vous souhaite un bel été malgré toutes les contraintes actuelles. Bise charentaise et à très bientôt. Marie
    25
    Jean-François
    Mardi 20 Juillet à 08:40

     

    Un grand Merci à toi pour avoir revécu jour après jour ce Chemin dans sa fidèle transcription. Cette suite de jours pluvieux puis ensoleillés, de jours agréables puis parfois difficiles mais toujours ponctués d’enrichissantes rencontres nous a permis de vivre quelque chose de fort et d’une authentique intensité.

     

    Avec ta narration, nous avons pu entretenir cette flamme malgré les contre-temps et les contraintes liées à la situation sanitaire. Lorsque ma santé le permettra et que cela redeviendra possible, nous repartirons à Castrojeriz pour achever ce Camino et poursuivre jusqu’au Cabo de Finisterre. Ce qui importe ce n’est pas le but mais la persévérance à l’atteindre et nous y parviendrons. Bisous et Ultréia !

     

      • Jeudi 22 Juillet à 14:48

        Coucou JF, Si j'ai réussi à narrer ce que nous avons vécu, c'est grâce à tes comptes-rendus faits chaque soir, sinon je n'aurais sans doute pas été aussi précise. Comme quoi, c'est une chose qu'il faut toujours garder à l'esprit lorsqu'on fait ce genre de périple : noter chaque soir et prendre beaucoup de photos ! En tout cas, nous aurons toujours été d'accord pour se lancer dans l'aventure sans la moindre hésitation, l'arrêter lorsqu'il le fallait et nous serons partants lorsque nous serons prêts à la reprendre. Et cette fois là... ce sera pour aller jusqu'au bout ! Lorsqu'on veut on peut et lorsqu'on peut, on veut ! Alors oui, Ultréia ! GBisous !

    24
    Mardi 20 Juillet à 08:32
    Claudine/canelle

    Merci pour ce partage Claire 

    J'espère qu'aujourd'hui tout va de mieux en mieux pour JF ..et toi aussi bien sur 

    En attendant de vous retrouver  en fin d'année , bon ete 

    Bises à vous deux

     



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :