• 926 - Suite27 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

     

    C'était en 2018 ! 

    [Pour donner une idée de ce qu'est le Chemin aux futurs marcheurs !]

    La Suite.. 50 jours après le départ de Sainte Anne d'Auray (56) 

    898 - Suite1 de - Notre Chemin vers St Jacques, son récit et ses anecdotes - !

     

    26 mai 2018 - Nous nous réveillons et nous levons à 6h30. Nous sommes à Roncevaux depuis la veille au soir et ce matin, nous allons nous élancer sur le Chemin espagnol vers Santiago. St Jean-Pied-de-Port est derrière nous et Roncevaux va l’être dans quelques minutes. Pour l’heure nous petit-déjeunons dans la salle de notre hôtel où le couple brésilien, rencontré au Refuge « Antton » et que nous saluons, est déjà attablé ! 

           926 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-      

     Mais derrière les fenêtres... il pleut !   

    926 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    À 7h30, après avoir enfilé nos capes de pluie, nous nous dirigeons vers notre Chemin sous une pluie battante ! Celui-ci est boueux et inondé et nous ne sommes pas trop réjouis de devoir nous engager dessus. Ne pouvant faire autrement, c’est donc en slalomant entre les énormes flaques que nous reprendrons notre parcours et ainsi sur des kilomètres.

    926 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  

    Dans le village de Burguete, nous nous arrêterons dans une petite superette pour faire le plein de victuailles.

    926 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  

    926 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Tout le magasin est envahi de pèlerins qui, non seulement cherchent ce qu’ils vont bien pouvoir manger en ce jour, mais cherchent aussi à se mettre quelques minutes à l’abri des intempéries car dehors, l’orage gronde !

    926 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    Nous nous rendons à la caisse pour régler nos courses et là, le caissier nous apostrophe en nous demandant si nous sommes français. En fait, il nous explique goguenard et dans un accent correct, qu’il n’y a que les français qui achètent la salade composée que nous avons choisie ! Grâce à elle, il nous repère ! Evidemment, cela nous fait rire et c’est le sourire aux lèvres que nous ressortons de la boutique.

    926 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Mais la bonne humeur est de courte durée car dehors, c’est le déluge !

    926 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous avançons sous les gouttes et sous l’orage qui redouble de violence, tant et si bien qu’au village d’Espinal, et après 9km400, nous décidons de nous réfugier dans un premier temps sous le porche de l’église que nous apercevons dès l’entrée du village franchie. Et pour la première fois depuis le départ... nous sortons nos appareils photos et smartphone, une fois à l'abri !

    926 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    926 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    926 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous ne sommes pas seuls à avoir eu cette idée de retranchement. Il y a déjà là un groupe de français qui attendent que la navette de leur hôtel vienne les chercher, ce qui se fera quelques minutes plus tard.

    926 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Le froid va nous faire sortir de notre tanière pour aller à la recherche d’un endroit chauffé, style bar/resto. Nous le trouvons quelques rues plus loin et nous nous engouffrons à l’intérieur avec empressement car ce n’est plus de la pluie qui tombe mais  de la grêle !  

    926 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    926 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Dans le bar, Il y a du monde partout ! Le barman nous fait comprendre que la foudre n’est pas tombée loin. Nous lui demandons s’il a des chambres, mais à l’étage, accessible par une échelle de meunier, tout est plein à craquer. Il nous propose quand-même de monter mais, après avoir consommé quelques pinchos, nous ferons le tour du village et nous tomberons sur l’albergue/hôtel/restaurant « Haïzea » où la patronne nous proposera une chambre individuelle confortable et un menu pèlerin au dîner. Nous sommes ravis et, d’enfiler des vêtements bien sec nous fera le plus grand bien avant d’aller visiter l’église du village.

    San Bartolomé

    926 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    926 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    926 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    926 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    De retour, nous ferons nos corvées du jour avant d’être appelés pour le dîner  à 19h30. Nous serons les seuls français sur 17 pèlerins à manger à la même table, en bonne entente ! Ce soir là, le foot viendra s’imposer car c’est la finale de la ligue des Champions Réal Madrid3/Liverpool1 ! L’ambiance de la salle à ce moment là, deviendra en quelques secondes totalement espagnole !!

    926 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Parmi les convives, un homme attirera notre attention car il est le sosie tout craché du neveu de JF !

    926 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Et puis, nous nous éclipserons, fatigués de notre journée plus qu’humide !

    À suivre…

     

    910 - Suite13 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

     

     Clic pour agrandir   

    926 - Suite25 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    Cumul : après 51 jours de marche = 997km670

     

    Claire-Cerise   

    910 - Suite13 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

     

    « 925 - Suite26 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

  • Commentaires

    27
    Hier à 22:50

    Avec l'orage, c'est dangereux mais il y a toujours de quoi vous mettre à l'abri et des hébergements dans les villes, heureusement. Pour un mois de mai, c'est tout en contrastes. Comme cette année. Bonne nuit, je te remercie de tous tes récits jusqu'à maintenant, je te dis bravo ainsi qu'à ton époux !

    26
    Hier à 11:33
    Bébert 33
    Oui on a eu le moderna bon ça va mieux , et là on est à Bergerac mais il pleut beaucoup trop pour nous ... Bisous beau weekend à+
      • Hier à 14:16

        Coucou Bébert, mince alors, moi qui avais pensé me faire vacciner avec le Moderna... !! Nous avons été plusieurs fois à Bergerac mais tu vois, avec ce temps là, cela ne me dit rien du tout ! Contente en tout cas de voir que vous allez mieux ! Essayer d'aller là où le soleil se montre le plus ! En ce moment, c'est en Bretagne, yes !! Mais on nous promet des jours pluvieux les semaines prochaines ! Rien ne va plu... euh plus ! hi hi ! GBizh Bébert !

    25
    Hier à 10:54

    En effet il faut beaucoup de courage, pour affronter cette étape, avec ces conditions météorologiques.  J'espère que vous avez eu plus de chance pour la suite du parcours, en Espagne. On s'est rendu compte, il y a 3 ans que le temps n'était pas très clément sur la côte nord de l'Espagne, mais c'est une région que nous avons beaucoup aimé. 

    Bisous et bonne journée à vous deux.

      • Hier à 14:11

        Coucou Martine, Non nous n'avons pas eu de chance avec le temps en Espagne et cela jusqu'au bout ! Des moments d'accalmies quand-même mais la cape de pluie était très souvent à portée de main !! En revanche, nous avions fait le Nord de l'Espagne par la côte à 2 CCar en 2013, et nous avions eu en octobre un temps magnifique ! Si un jour nous reprenons le Chemin, nous irons plutôt à cette période ! GBizh Martine !

    24
    Jeudi 13 Mai à 10:13

    Et bien dis donc courageux pèlerins là avec la pluie, l'orage la grêle le manque de place ouah! je ne sais pas si j'aurais continué mais surement la foi vous portez, bravo!

    bises amicales

      • Hier à 00:41

        Coucou Lyly, Oui ce jour là il ne manquait plus que la neige ! Mais bon, chaque jour nous fait miroiter un jour meilleur ensuite et, quelques soient les motivations, l'inconnu du lendemain attire toujours ! Merci Lyly et GBizh !

    23
    Mercredi 12 Mai à 14:54

    J'ai eu des difficultés pour envoyer mon mail sur l'article précédent. Dommage !

    Là je continue et je vous trouve très courageux  de continuer sous un déluge comme celui-là ! Ce pèlerinage se gagne et vous avez mon admiration.

    Bonne fin de journée Claire

      • Mercredi 12 Mai à 15:53

        Bonjour Elisa, c'est gentil de venir ! Que s'est-il passé dans l'article précédent ? Les nuages entre les montagnes sont sans doute les fautifs ! hi hi ! Ils étaient plus sympa en tout cas que cette pluie ininterrompue de ce jour c'est sûr, merci bcp pour ta compassion ! Sur le Chemin le temps peut changer très vite, c'est ce qui nous fait tenir ! À bientôt, car je reviendrai voir ton blog de photos plus longuement. Bizh Elisa.

    22
    Mercredi 12 Mai à 10:36

    bonjour Claire , ah oui pas de chance avec la pluie torrentielle !  mais le mois de Mai n'est plus comme avant  et là en gironde il pleut  dur dur  le ccar est prêt mais on est pas bien on a eu le vaccin hier ?  dur dur toute la nuit ?  merci pour tes photos en partage , marrants tous ces gifs  hi hi  et l'église est superbe  gros bisous belle semaine a ++

      • Mercredi 12 Mai à 15:13

        Coucou Bébert, Nous avons actuellement des pluies torrentielles également, comme quoi, que cela soit en Espagne ou en France, on peut trouver le même temps ! Vous avez été vaccinés avec quel vaccin pour être malades comme ça tous les deux ? Bon, j'espère que vous irez mieux pour pouvoir faire un tour, puisque le CCar est prêt ! Le nôtre aussi, JF a fini les réparations mais nous sommes en plein travaux encore et JF a sa deuxième dose de Pfizer à se faire faire début juin. Le temps n'est pas avec les camping-caristes de toute façon ! J'ai mis bcp de gifs cette fois parce qu'on n'a pas pu faire de photo sous l'orage ! C'est bien pratique pour illustrer qd-même ! Bon courage pour le vaccin et GBizh Bébert !

    21
    Mardi 11 Mai à 21:53
    Marievague
    Boudiou là il faut un sacré courage et mental. Moi cela aurait été "retour maison" hihi. Donc ce n'est pas un chemin pour moi. Mais je suis heureuse de te suivre et j'admire votre ténacité. Gros bisous tous mouillés aujourd'hui.
      • Mercredi 12 Mai à 08:42

        Coucou Marie, Une fois que tu es partie, tu es partie et ce n'est pas le temps qui va te faire changer d'avis ! Tu te mets à l'abri et tu attends que ça passe ! Sinon on ne serait même pas partis de Bretagne où nous avons une flotte pas possible dès le premier jour et les suivants !! Merci en tout cas de nous suivre virtuellement pendant ce récit et GBizh aussi Marie ! Bonne virée !

    20
    Mardi 11 Mai à 10:42

    Déjà près de 1000 kms avec des jours de soleil, d'autres de pluie mais que de rencontres et de beaux paysages. Bises

      • Mardi 11 Mai à 15:26

        Coucou Martine, On arrive au 1000km et comme tu le dis, nous avons eu de tout en effet sauf ... de la neige, heureusement ! Quant aux rencontres, elles vont continuer ! Merci Martine et GBizh !

    19
    Mardi 11 Mai à 10:19
    Claudine/canelle

    Oupsss , pas facile tous les jours ...

    Vous etes bien courageux 

    Merci pour cette suite 

    Bises 

      • Mardi 11 Mai à 15:23

        Coucou Claudine, On a eu bcp de pluie au départ en Bretagne et encore plus en arrivant en Espagne, c'est comme ça, on ne choisit pas ! Merci Claudine et GBizh !

    18
    Mardi 11 Mai à 10:19

    Alors là Claire-Cerise... à tous ceux et toutes celles qui rêvent de partir un jour sur un Chemin de Compostelle... Faut bien vous dire, que c'est exactement ça, le pèlerinage de Compostelle, de Rome ou Jérusalem... si vous n'acceptez pas que certains jours, vous serez en train d'affronter tous les éléments déchaînés... et que ce n'est pas qu'une longue balade agréable, avec des conditions idéales...la fleur au chapeau ! Ta photo Claire-Cerise, où l'on voit de grosses flaques d'eau, où il faut jongler pour trouver un chemin potable... c'est des fois pire que ça ! Sur le Chemin du nord, sur le Massif juste en dessous de Mingia... l'eau inondait totalement le chemin sur plus de 10 cm d'eau... impossible de passer à côté, ça n'avait pas été fauché, j'avais été obligé de déchausser et de remonter mon pantalon... arrivé à Bilbao dans un état lamentable, à l'OT... elles m'ont dit que ce temps allait durer au moins une dizaine de jours, avec de gros orages ! Même chose sur le Chemin du Puy-en-Velay, où après la Vallée du Célé, une colline s'est écroulée, juste après mon passage, à quelques minutes près.. j'ai eu chaud ce jour-là ! Et sur le chemin aragonais...et sur le Chemin du Levant, où j'ai marché au moins sur 10 km, sur 32 km... dans une dizaine de cm d'eau et un terrain glaiseux ! et, en arrivant au Cabo de Fisterra...idem...une vraie tempête ! À l'inverse... au coeur de l'Espagne, dans des étapes sans aucunes ombres sur des kilomètres, à 10 h du mat déjà... début Juin... près de 40° sous un soleil de plomb dans l'étape de Sangëza... ! Où j'ai vu 2 pèlerins à l'Auberge qui avait pris une insolation ! Fort heureusement, l'ami Gilbert n'avait pas souffert du tout sous son grand parapluie... que je vais essayer de peindre un jour pour le remercier ! En face de Tolède, là où j'avais bivouaqué en haut d'un massif... près de 0°... à 5 h du mat...et, vers 14h30...42° d'affiché devant 2  pharmacies... j'en passe...et des meilleurs ! 

     Alors, avis aux amateurs... cette Aventure se mérite... c'est sans compter toutes les galères, les bobos, les douleurs et les nuits blanches qui vous attendent ! En Espagne, faut partir avant le lever du soleil... vers les 6h max... si vous vous sentez assez forts, physiquement et mentalement, pour affronter tous ces éléments que je viens de citer... Alors, vous vivrez au moins une fois dans votre vie, une aventure formidable, que vous vivrez tout le reste de votre vie dans votre tête... en oubliant assez vite, toutes vos mésaventures, pour ne garder que les merveilleux souvenirs, surtout avec des rencontres inoubliables, souvent éphémères ! ça vaut vraiment le coup de le vivre au moins 1 fois dans sa vie ! Une Aventure que beaucoup ne connaîtront jamais ! 

    Ultréïa y Sushéïa y buen Camino !  

    Ami Gilbert d'Ahuy.

      • Mardi 11 Mai à 15:18

        Coucou Gilbert, Ah c'est sûr, il faut de tout sur le Chemin de St Jacques ! C'est comme dans la vie, il y a des hauts et des bas ! Cet épisode fut assez "éprouvant" mais on s'en est sorti et puis, cela fait partie des anecdote et heureusement, on oublie vite et on a même l'envie de reprendre ! La photo dont tu parles, est un gif ! Je n'ai pas trouvé mieux pour illustrer notre Chemin qui était bien plus boueux et rempli d'eau partout ! Merci de ton long témoignage Gilbert et GBizh !

    17
    Mardi 11 Mai à 09:46

    Oh la la, vraiment pas de bol cette grosse pluie qui a dû vous gâcher la journée. Mais bon, c'est ainsi . J'attends donc la suite avec impatience, et plein de bisous à tous les deux.

      • Mardi 11 Mai à 15:00

        Coucou Monique, Oui, cette pluie orageuse nous a gâché la journée et du coup, je ne raconte qu'elle aujourd'hui pour ne pas ternir la journée suivante ! L'épisode prochain est bien plus riche tu verras ! GBizhous Monique !

    16
    Mardi 11 Mai à 09:39

    Bonjour d’Angers,
    Oui ! Y’a des jour sans ! ...
    Bonne Journée ! … Amicalement … Claude …

      • Mardi 11 Mai à 14:57

        Coucou Claude, Eh oui, comme nous en ce moment ! Vent, pluie et le froid par dessus tout ! Nous ne sommes pas mieux lotis en ce moment ! GBizh Claude !

    15
    Mardi 11 Mai à 09:25

    Il doit pleuvoir souvent dans ce coin des Pyrénées aragonaises ! Lors de mon passage, c'était ciel bleu mais le chemin était envahi de profondes étendues d'eau et j'avais dû en une occasion rebrousser chemin pour emprunter le goudron de la carretera de Francia (N-135) ! La pluie en continu ce fut bien plus loin dans la traversée de la Meseta !

      • Mercredi 12 Mai à 20:08

        Alors là, je n'aimerais pas trouver la neige sur le Camino !! Si en plus tu ne trouvais pas de lieu chauffé à l'arrivée, cela n'a vraiment pas dû être facile à supporter. C'est pire que la pluie ! Moi qui suis frileuse, j'aurais eu du mal ! Mon beau-frère a trouvé la neige en passant les Pyrénées, il y a quelques années en mai ou juin !  C'était exceptionnel mais il suffit de tomber à ce moment là ! Merci Xtian de ta réponse ! GBizhous !

      • Mercredi 12 Mai à 18:24

        Pire ailleurs ? Non sauf si on prend en compte le froid très prégnant lors de mon parcours du Camino del Sureste (d'Alicante à Santiago de Compostela). Même le montagnard que je suis a eu vraiment froid dans quelques alberghes parroquiales non chauffés, j'ai même eu deux journées sous des giboulées de neige en entrant en Galice par le Camino Sanabrés. 

      • Mardi 11 Mai à 14:54

        Coucou Xtian, Décidément la pluie en Espagne du Nord est tout aussi présente qu'en Bretagne ! On se dit que nous n'avons pas eu de chance mais finalement, c'est peut-être la période qui est mal choisie. Si nous pouvons y retourner un jour, j'irai bien tester le mois de septembre, voir s'il est agréable. Après les chaleurs de l'été, ça devrait peut-être le faire ! Nous n'avons jamais rebroussé chemin mais nous faisions des écarts sur les côtés pour éviter les plus grosses flaques et tout cela sous la pluie battante et le tonnerre ! Nous avons donc tous eu notre lot de flotte ! Mais toi qui a fait plusieurs chemins, as-tu trouvé pire ailleurs ? GBizh Xtian !



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :