• 909 - Suite12 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

     

    C'était en 2018 ! 

    [Pour donner une idée de ce qu'est le Chemin aux futurs marcheurs !]

    La Suite.. 24 jours après le départ de Sainte Anne d'Auray (56) 

    898 - Suite1 de - Notre Chemin vers St Jacques, son récit et ses anecdotes - !

     

    26 avril 2018 - Après un départ de St Hilaire la Palud dans les Deux-Sèvres (79), nous ferons dès le matin une marche forcée dans des herbes hautes et mouillées au bord d'un canal.  Cet  endroit non entretenu aura son importance puisque, dès le soir même, je me retrouve avec des ampoules sous un pied.

    909 - Suite12 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    909 - Suite12 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    909 - Suite12 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  909 - Suite12 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    909 - Suite12 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Avant midi nous arrivons à Mauzé-sur-le-Mignon où nous faisons les courses à l’Intermarché pour notre pique-nique.

    909 - Suite12 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous serons abordés par un coureur de marathon qui nous félicitera pour notre Chemin. Alors que nous nous dirigeons vers la sortie du village nous retrouvons Françoise et sa sœur qui ont l’air d’être en pleine forme ! Elles s’arrêteront avant nous dans un Parc pour se ravitailler alors que nous poursuivrons encore un peu, avant de consommer un diabolo-menthe et une bière dans un café un peu plus loin. La tenancière nous dira avoir servi la veille, un frère et une sœur marchant depuis St Jean d’Angély. Nous reconnaissons immédiatement nos amis du Chemin, Philippe et Françoise, qui marchent en sens inverse.

    909 - Suite12 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Après cette pause rafraichissante nous cherchons à nous asseoir pour pique-niquer avant la sortie du village  et, avisant un carré d’herbe, nous commençons à nous installer lorsqu’une gentille jeune femme nous propose de venir sur sa terrasse, profiter de ses chaises et de sa table de jardin. Nous acceptons avec reconnaissance et commençons à converser sur notre marche qui interpelle notre sympathique hôtesse, habitant à cet endroit depuis peu.

    909 - Suite12 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    Après notre échange, se disant prête à accueillir des pèlerins en leur mettant à disposition sa caravane installée dans le jardin, nous lui communiquons les coordonnées de nos hôtes précédents qui de leur côté, cherchent justement à être remplacés après un dévouement de plusieurs années auprès de la gente pèlerine ! Après cette agréable et gentille pause nous repartons et rejoignons Françoise et sa sœur qui passent justement sur le Chemin à ce moment là. Nous nous quitterons un peu plus loin, alors que nous entrons en Charente-Maritime (17), n’ayant pas prévu en ce qui nous concerne d’aller à St Jean d’Angély le lendemain mais plutôt de passer par la route des crêtes. Nous croiserons également et pour la dernière fois, Philippe et Françoise qui terminent leur marche 2018 et nous échangerons nos coordonnées. Nous saurons plus tard, qu’ils rencontreront également Françoise et sa sœur après nous avoir quittés. C’est ça le Chemin, on fait des rencontres et pendant quelques jours on se suit et puis du jour au lendemain, on se perd de vue mais on fait de nouvelles rencontres et ainsi de suite. C’est un éternel recommencement ! En fin d’après-midi, après nos 26km980 parcourus, nous arrivons au Camping de la Gères à Surgères (clic) où nous aurons à disposition un bungalow confortable.

    909 - Suite12 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-  909 - Suite12 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Photos du Net 

    909 - Suite12 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    909 - Suite12 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    909 - Suite12 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    JF partira faire quelques courses pour le dîner dans le U Express à 500m et nous profiterons d’une soirée tranquille pour se détendre, soigner mes ampoules qui, malheureusement, nous empêcheront de visiter la ville qui pourtant en vaut la peine. Nous discuterons avec fifille en Visio-tél ! 

    Image du Net

    909 - Suite12 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Le lendemain 27 avril - Nous quittons notre camping de Surgères à 9h et très vite nous nous rendrons compte qu’il n’y a pas beaucoup de balisage, voire pas du tout, sur la Route des Crêtes. JF avait choisi cette dernière qui nous faisait gagner un peu de temps par rapport à celle que tout le monde suit qui passe par St Jean d’Angély. D’un certain côté, nous regretterons de ne pas avoir vu ce beau village mais nous nous promettrons de nous y rendre en CCar une autre fois. Sur le moment en tout cas, nous apprécions cet ancien Chemin des Crêtes que nous suivons sans se perdre grâce à Google-Earth et qui, de là-haut, nous permet de découvrir le paysage vendéen dans lequel nous évoluerons le temps de joindre le département voisin.

    909 - Suite12 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous découvrons la spécialité de la région en longeant des champs de melons et nous discutons quelques minutes avec un agriculteur justement en train d’installer des tunnels en plastique sous lesquels les melons pousseront. Il nous explique le fonctionnement de sa machine qui permet de déposer ces tunnels rapidement et sans le moindre effort.

    909 - Suite12 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    909 - Suite12 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    Nous marcherons quelques temps encore avant de nous arrêter à midi pour casser la croute. Inutile de chercher un banc ou ce qui pourrait faire office, nous nous installons donc à même le sol en nous servant de nos sacs comme dossier. J’en profite ici pour vous parler un peu de ces derniers en vous dévoilant précisément leur contenu et ainsi donner une idée de ce qu’il faut emporter à ceux qui projettent de partir sur le Chemin.

    909 - Suite12 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

    La liste peut être revue par chacun selon ses besoins bien sûr, la règle d’or étant de ne pas se surcharger. Le sac de JF pèse entre 10 et 12kg et le mien entre 8 et 10kg, selon que nous portons des victuailles ou pas. Ce sont raisonnablement les poids au maximum !  Je vous montre nos deux listes à la fin de cet article, sachant bien sûr et je le redis, que tout le monde n’a pas forcément les mêmes besoins que nous ! À noter que je ne comptabilise  pas ce qui se rajoute dans la « banane » que nous portons à la ceinture (Papiers, Smartphone, chargeur…) ni les vêtements que nous avons sur nous. (*)

    909 - Suite12 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    Après avoir mangé et repris notre Route des Crêtes, nous arrivons après 19km570 à Tonnay-Boutonne, notre étape du soir. Nous faisons une halte à la pharmacie pour acheter de quoi soigner mes ampoules, ainsi qu’à la boulangerie pour y acheter notre goûter. Nous poussons un peu plus loin pour acheter notre dîner dans la Coop du village et puis nous reprenons la route pour rejoindre la résidence hôtelière du Hameau de Saintonge (clic) où nous devons nous reposer.

     Image du Net

    909 - Suite12 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    Après s’être rassasiés de boissons bien fraiches nous découvrons notre studio d’une nuit dans lequel nous dînerons d’une bonne choucroute avant de rejoindre le pays des rêves ! À suivre…

     

     908 - Suite11 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

      Clic sur la carte pour l'agrandir 

    909 - Suite12 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- 

    Cumul : après 26 jours de marche = 490km150

    Claire-Cerise   

    907 - Suite10 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

     (*) 

    909 - Suite12 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-

     

    Liste JF                                                Liste C-C

             
    Sac à dos et Sursac 1   Sac à dos et Sursac 1
    Duvet 1   Duvet 1
    Guêtres 1   Guêtres 1
    Pantalon léger 1   Collant + shorts 2
    Pantalon 1   Tee-shirt 2
    Tee-shirt 2   Sous vêtements 2
    Sous vêtements 2   Chaussettes 2
    Short-Pyjama 1   Coupe Vent 1
    Chaussettes 2   Polaire 1
    Chemisette 1   Cape de randonnée 1
    Coupe-Vent 1   Espadrilles de randonnée 1
    Polaire 1   Couverture de survie 1
    Cape de randonnée 1   Couteau Opinel + rechange embouts 1
    Espadrilles de randonnée 1   Nourriture 0
    Couteau suisse 1   Gant de toilette + lingettes 1
    Nourriture 0   Brosse à cheveux 1
    Gant de toilette 1   Serviette de toilette 1
    Peigne 1   Brosse à dents 1
    Serviette de toilette 1   Dentifrice 1
    Brosse à dents 1   Rasoirs + recharge 3
    Dentifrice 1   Coton tige 8
    Coupe ongles 1   Savon de Marseille + boite 1
    Savon de Marseille 1   Mouchoirs en papier 2
    Gel à raser 1   Cagoule 1
    Après rasage 1   Pantacourt  1
    Papier hygiénique 1   Veste légère 1
    Ficelle 1   Pull  1
    Pinces à linge 6   Spray anti punaises 1
    Lunettes de soleil 1   Papier hygiénique + gel mains 1
    Perche à selfies 1   Ficelle 1
    Thermomètre 1   Epingles à nourrice 4
    Pansement + pommade eczéma 1   Fer à cheveux 1
    Bonnet 1   Lampe frontale 1
    Caillou de la maison 1   Petite trousse de secours 1
    Crédenciale 1   Gants en laine 1
    Verre + couverts 1   Turban 1
    Housses Albal 10   Crème Nivéa 1
    Gourde Alu 0,75l pleine 0   Caillou de la maison 1
    Topo Guide Miam Miam 1   Crédenciale 1
    Lampe frontale 1   Boules Quies 4
    Guide Michelin Camino Frances 1   Housses Albal 10
    Coquille St Jacques 1   Gourde Alu 0,75l pleine 1
    Gants 1   Pommade Nok 1
    Repas fond de sac 1   Tablette anti punaises 1
    Matériel couture 1   Coquille St Jacques 1
    Briquet 1   Gants 1
    Scotch 1   Crème traumatismes sportifs 1
    Loctite 1   Repas fond de sac 1
    Couverture de survie 1   Médicaments 1
    Rasoirs 3      
    Médic contre l'hypertension 2      
    Spray anti moustiques punaises 1      
    VoltarenActigo 1      
    Lampe 1      
    Multiprise 1      
    Pommade Nok 1      
    Chargeur téléphone portable 1      
    Epingles à nourrice 1      
    Mouchoirs en papier 1      
    Mouchoirs en tissu 2      
    Elastiques 5      
    Lunettes de rechange 1      
    Boules Quies 4      
    Coton tige 8      
    Insecticide anti punaises 1      
    Tablette anti punaises 1      

     

    « 908 - Suite11 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes-910 - Suite13 : -Notre Chemin vers St Jacques de Compostelle à travers ses anecdotes- »

  • Commentaires

    25
    Mercredi 20 Janvier à 18:30

    Bonsoir Claire, tu as raison de parler du poids du sac, car pour faire tant de kms, ce n'est pas pareil quand on a qu'un manteau quand on marche et un gros sac de 10 kgs. Le choix de ce qu'il faut y mettre n'est pas toujours facile, mais il faut savoir que, par exemple, vous pouvez prévoir d'aller chercher dans les superettes les mouchoirs, les lingettes ou autres choses pourtant indispensables. Je vais lire la suite puisque tu as mis la suite depuis un petit moment et que je n'avais pas encore commenté.

    Bises.

      • Mercredi 20 Janvier à 23:18

        Bonsoir Elisabeth, oui il faut prendre l'essentiel mais le minimum pour éviter d'avoir un poids trop important qui n'a pas de raison d'être. Ensuite, il faut bien répartir les affaires à l'intérieur du sac de façon à trouver près de l'ouverture ce qui est  utilisé le plus souvent et également, il faut bien positionner les affaires pour répartir le poids uniformément pour éviter que le sac penche d'un côté, ce qui peut à la longue provoquer des maux de dos. C'est tout un art de faire son sac, en fait ! Tu vois tout de suite à la position du sac si le marcheur qui est devant toi l'a bien fait ou pas ! Avec un minimum de change tu t'en sors puisque tu laves tous les soirs et si l'usure est là, on peut tjrs  effectivement racheter pour remplacer. Merci de ta visite et GBizhous !

    24
    Samedi 16 Janvier à 13:56

    Mon sac ne risque plus d'être surchargé, je ne sors plus de chez moi.

    Le courage que vous avez de faire de tels voyages !  Et merci pour toutes ces belles photos.

    Merci aussi pour ton gentils passage chez moi. 

    Ce matin la Picardie s'est réveillée sous la neige.

    Bon week end à tous.

      • Samedi 16 Janvier à 18:02

        Merci Petite-Jeanne de ton gentil com, en ce moment nous ne sortons plus trop de chez nous non plus ! Il y a le Covid qui nous en empêche puisqu'il faut rester prudent. En revanche, ce n'est pas la neige qui nous gène, il fait bien trop doux chez nous pour en avoir ! Dommage car ça tue les microbes !! Profite de tes beaux paysages enneigés !! GBizhous

    23
    CAPUCINE66
    Mercredi 13 Janvier à 18:23

    coucou j'arrive pour faire un bout de chemin avec toi...que de souvenirs , j'aurais tant aimé le faire mais bon ..je voyage avec toi sans porter de sac à dos lol  bises amicales YVETTE

      • Jeudi 14 Janvier à 01:53

        Coucou Yvette, pas de problème pour que tu voyages avec nous sans sac à dos ! Tu nous accompagnes dans nos souvenirs et c'est sympa ! GBizhous !

    22
    Mardi 12 Janvier à 18:03

    C'est vrai que pour les rencontres humaines sur les chemins de Compostelle, surtout les grands Chemins où il y a beaucoup plus de monde... les rencontres se font au jour le jour... certaines peuvent un peu durer en fonction du même plan de marche en fonction des longueurs d'étapes, d'autres ne durent que l'espace d'un soir ! Sur les Chemins intéroeur et beaucoup moins fréquentés en Espagne, les recontres étaient beaucoup plus rares avec les pèlerins, elles se faisaient souvent dans des bars ou restaurants... donc, très éphémères. Quant au sac à dos... là c'est un peu le problème de chaque personne, il est très difficile de conseiller... je sais qu'une chose, c'est que lors de mon premier chemin, il pesait plus de 12 kg sans l'eau et la nourriture... et mes deniers chemins, aux environs de 9 kg le tout ! J'avais choisi tout ce qui pouvait être le plus léger possible dans les vêtements et objets necessaires, décidé de ne plus me raser pendant tout le voyage...et, abandonné bien de choses inutiles au fur et à mesure de mes chemins... et un unique change dans mon sac à dos. Le gant, il est resté dans une poubelle lors de mon 1er voyage... les mains me suffisaient...un petit savon de marseille dans un petit sac en plastique, pour tous usages, y compris les cheveux et lavage des vêtements...et pour la nourriture, quelques barres de céréales et autres fruits secs, au cas où... il y avait toujours des villages à traverser...des bars ou peut manger, ou achat de nourriture... tout de suite consommée, soit sur place, ou après avoir quitté ces villages, quand c'était possible. Les ampoules... c'est l'une des Calamités des grands chemins... qu'est-ce que j'ai pu en soigner chez les pèlerins et peregrines... À partir de 2004, le Chemin d'Arles, j'ai arrêté d'en avoir...peut-être parce que j'avais changé ma façon de marcher, grâce à un couple d'espagnols de Pampelune ! Et, pour les chaussettes, c'est un vrai roman : une paire à mes pieds, l'autre paire, à la portée de la main... et à chaque grande pause, je les changeais et souvent, quand ils faisait beau et sec, accrochées à l'arrière du sac à dos... au moins, elles prenaient l'air ! Hi hi hi ! Et, après une dizaine de jours de marche, je les changeais, en en achetant des neuves ! Se mettre de la vaseline chaque matin sur les pieds en les massant bien, juste avant d'enfiler ses chaussettes ! Et pour les épaules fragiles...même chose... Chuttt ! Faut pas le dire à personne ! 

    Kenavo chers amis de longs chemins ! 

    Gilbert

      • Mercredi 13 Janvier à 00:38

        Bonsoir Gilbert, Nous avons tous des souvenirs communs ou plus personnels, c'est ce qui fait l'histoire de chacun ! Je vois que nous avions à peu près la même façon de faire que toi et c'est tout à fait exact que l'on peut remplacer au bout d'un moment ce qui est usé en en achetant d'autres, comme les chaussettes par exemple ! Le rituel de la pommade sur les pieds revient tous les jours, il est très important et si je n'avais pas eu les pieds mouillés à cause d'herbes hautes et mouillées, je n'aurais pas eu d'ampoule du tout ! Merci de ton témoignage Gilbert, c'est chouette d'échanger ! GBizhous !

    21
    Mardi 12 Janvier à 17:16

    Coucou CC, j'ai lu les nouvelles que tu donnes de JF, à Lyly, j'espère qu'il va bientôt pouvoir trouver un peu de quiétude.

    Je suis époustouflée quand je lis la composition de vos sacs à dos CHAPEAU !!! et Michel qui me dis toujours que j'en amène de trop dans le Jules !!! Le poids est là bien sur, mais que de l'indispensable je pense !! à mois que les cailloux de la maison MDR.
    Le plaisir de vous voir offrir la table et les chaises pour déjeuner, c'est top !!

    Je pense que c'est vraiment une chose que j'aurai aimé réalisé , mais pas seule, Michel n'étant ABSOLUMENT PAS marches randos, j'avais arrêté mes entrainements quand nous nous sommes rencontrés.

    Bisous sous la pluie du Cotentin

      • Mercredi 13 Janvier à 00:21

        Coucou Dgidgi, Pour JF ce n'est effectivement pas terrible et l'on en revient pas car ses problèmes sont venus d'un coup sans préavis. Heureusement, pour la deuxième tentative il a été bien inspiré d'arrêter le Chemin avant l'infarctus, il était moins une !! Cela ne faisait que 44km que nous avions pris le départ à Burgos en Espagne mais il n'avançait plus et était très essoufflé. Il a eu peur de faire un AVC, il n'a pas du tout pensé à une crise cardiaque ! ... Pour le sac à dos, on peut faire mieux que nous ! Le fait d'être obligé de porter te force à prendre le minimum mais je suis comme toi, dans le CCar j'en prends tjrs plus qu'il n'en faut au cas où !! .. Dommage que Michel n'aime pas marcher, c'est une telle évasion insoupçonnée !! .. Quant aux rencontres sur le bord du Chemin, on les reçoit comme des coups de pouce pour avancer et cette gentille jeune femme nous a fait du bien ce jour-là ! ..En ce qui concerne le caillou du jardin, tout le monde en a un dans son sac pour pouvoir le déposer à un moment du Chemin, à un endroit précis, c'est une tradition jacquère !! "Ces pierres, aux apparences diverses et aux tailles variées, déposées depuis des siècles par les marcheurs, font de la Cruz de Ferro (à 1504m) l'un des passages les plus mythiques pour le pèlerin de St Jacques". Voilà l'explication Dgidgi ! GBizhous !

    20
    Mardi 12 Janvier à 15:25

    Bonjour Claire-Cerise,

    Je vous renouvelle toute mon admiration pour les kilomètres et maintenant pour les sacs à dos !!! Une petite question, si tu le veux bien, comment fais-tu pour le lavage et le séchage, surtout pour les sous vêtements qu'on doit normalement changer tous les jours ?

    J'aime beaucoup vous suivre, alors merci pour ce très beau partage. Bise charentaise.

    marie

      • Mardi 12 Janvier à 23:58

        Bonsoir Marie, Merci mais tu sais, je suis sûre que tu peux marcher comme cela tous les jours. Nous non plus on ne se voyait pas marcher sur le Chemin, on croyait qu'il n'était pas pour nous, et puis l'envie est venue d'essayer peut-être parce que le frère de JF a fait plusieurs Chemins et qu'inconsciemment cela nous a titillé ! ..En ce qui concerne le lavage et le séchage des vêtements, c'est effectivement tous les soirs pour les sous vêtements, tee-shirt et chaussettes. On ne lavait pas forcément le short ou legging tous les soirs, grâce aux guêtres qui les protégeaient. Le lendemain, soit le linge était sec et on pouvait le remettre soit on l'accrochait sur nos sacs pour qu'il sèche à l'air d'où l'utilité des épingles à nourrice ! Il y a dans le sac deux changes + celui que l'on porte sur nous + un change du dimanche ou certains soirs qui demandent d'être mieux habillés. Contente que tu aimes nous suivre, cela fait bien plaisir ! GBizhous !

    19
    Mardi 12 Janvier à 09:48

    Bonjour d’Angers,
    Ah oui ! C’est quand même difficile ce long parcours … pas pour moi ! …
    Un plaisir toujours renouvelé de te lire ...
    Bonne Journée ! … Amicalement … Claude …

      • Mardi 12 Janvier à 10:39

        Coucou Claude, en fait on se fait très bien à la marche quotidienne si elle a été bien préparée. Tous les matins on est frais et dispo et de reprendre la marche est un plaisir. Le sac ? On l'oublie, il fait partie de soi. Les douleurs de la veille ? elles ont disparu pendant le sommeil. Avant de s'élancer sur le Chemin, on n'imagine pas ce que le corps peut endurer ! Merci de ta fidélité et GBizhous !

    18
    Mardi 12 Janvier à 09:46

    bonjour à tous les deux , ah oui superbes photos de votre parcours j'aime +++ , et je vois qu'il faut quand même une bonne condition physique , car en + de marcher porter un sac de 10 à 12 Km  ce n'est pas évident !!  et prèvoir beaucoup de choses y compris la nourriture et dormir et  ++++  !   merci ...  belle semaine a +

      • Jeudi 14 Janvier à 11:54

        merci Claire pour l'info  !!!  bisous   a+   ok ça fonctionne  hi hi   

      • Jeudi 14 Janvier à 11:27

        Coucou Bébert, Ce n'est pas étonnant que tu en vois plusieurs à vouloir faire le Chemin en 2021 car c'est une année Jacquaire puisque le 25 juillet (fête de St Jacques) tombe un dimanche ! La Porte Sainte à Santiago sera ouverte ce jour-là jusqu'au 31 décembre date à laquelle elle sera de nouveau fermée jusqu'à la prochaine année Jacquaire qui tombera en 2027 ! (je vais aller voir mon lien sur ton Blog pour rectifier ce qui doit l'être !) GBizhous !

      • Jeudi 14 Janvier à 10:51

        coucou Claire , ton lien tombe toujours en erreur , c'est l'ancien lien !  je ne te retrouvais plus !!! ...

        oui ça tu as raison moi je sais que je ne pourrais pas le faire !!  et Danièle non plus !  mais je lis sur les blogs

        qu'il y en a pas mal qui compte le faire en 2021 ou ?  suivant avec ce virus ?  bisous a+ belle fin de semaine a +

      • Mardi 12 Janvier à 10:33

        Coucou Bébert, oui il faut une bonne condition physique et un bon entraînement de plusieurs semaines avant de prendre le départ. Avant de sortir de Bretagne, nous avons croisé un homme déjà âgé qui croulait sous ses affaires et avait déjà mal aux pieds. Il n'a sûrement pas pu continuer ! .. On évite la nourriture à emporter lorsque l'on sait que l'on peut se ravitailler sur place à l'heure du déjeuner, c'est le scénario le meilleur, sinon on est obligé de prendre le pique-nique du midi dont le poids n'est pas anodin ! GBizhous !

    17
    Mardi 12 Janvier à 09:46

    Le chemin ce sont aussi et peut-être surtout des rencontres. Bisous

      • Mardi 12 Janvier à 10:21

        Coucou Martine, Oui les rencontres ont de l'importance pour bcp de marcheurs, mais d'autres recherchent la solitude, c'est une question de choix personnel. Mais sur une si longue distance il vaut quand-même mieux accepter le contact qui fait du bien. GBizhous !

    16
    Mardi 12 Janvier à 09:30

     

    Voilà une belle route et de beaux chemins, bon la lumière est arrivée avec des ampoules j'ai regardé la liste ouf ! de quoi soigner les ampoules, mais vous en avez profité pour de belles photos , des rencontres intéressantes et bienvenu, franchement une belle rando pleine de rebondissements.

    bises amicales a vous deux

    ps: en fait comment va J-F maintenant

      • Mardi 12 Janvier à 10:10

        Coucou Lyly, On peut dire qu'il y a quelques rebondissements qui alimentent notre marche quotidienne et c'est heureux car la monotonie n'est pas une bonne chose pour le moral des troupes ! Pour répondre à ton PS : JF est sous des médicaments qui ont des effets secondaires pénibles et qui de plus ne lui redonnent pas un souffle suffisant pour reprendre nos entraînements et envisager de finir le Chemin. L'effort physique lui coûte et le fatigue encore bcp trop, même si apparemment il va bien. Il faut être patient et prudent ! Merci Lyly et GBizhous !

    15
    Mardi 12 Janvier à 09:22

    Bien courageux tous les deux, je vous admire !!! Mais c'est un régal de vous suivre, vraiment. J'attends la suite avec impatience, et plein de bisous.

      • Mardi 12 Janvier à 09:49

        Merci Monique de nous suivre dans ce périple pas ordinaire. Je vais m'atteler à la suite pour m'avancer dans les rédactions et les programmer car on va avoir toute une période de travaux chez nous qui vont forcément troubler notre train-train habituel ! GBizhous !



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :